Mangala, le défenseur le plus cher du monde

  • A
  • A
Mangala, le défenseur le plus cher du monde
@ Capture d'écran mcfc.co.uk
Partagez sur :

TRANSFERTS - Mangala a été transféré de Porto à Manchester City pour 54 millions d'euros.

Mangala avec les Bleus (930x620)
David Luiz n'aura pas tenu très longtemps le titre honorifique de "défenseur le plus cher du monde". Deux mois après la signature du défenseur brésilien au PSG pour 50 millions d'euros, Eliaquim Mangala a quitté Porto pour Manchester City contre la somme record de 53,8 millions d'euros. Eliaquim qui ? Eliaquim Mangala, 23 ans et international français. Il était présent dans le groupe des 23 Bleus au Brésil mais n'avait pas joué.

Plus que sa carrière en Bleu (il ne compte que trois sélections, ndlr), ce sont ses performances en bleu et blanc, avec les Dragons de Porto, qui ont convaincu le champion d'Angleterre d'investir une telle somme d'argent sur un aussi jeune joueur. "City est un grand d'Europe. Pour moi, c'était un pas important à franchir que de quitter Porto pour Manchester City, pour continuer ma progression", a confié Mangala, champion du Portugal 2012 et 2013 avec Porto, et de Belgique en 2009 avec le Standard de Liège. "Je veux gagner des titres et je crois que je peux le faire. Je suis ambitieux et c'est pour cela que je suis ici."



Mangala avec Porto (930x620)

Un coup à trois bandes. Sur les 54 millions que City a déboursés, tous ne vont pas aller garnir les finances du FC Porto, futur adversaire du Losc en tour de barrages de la Ligue des champions. En effet, afin d'équilibrer ses comptes, le club portugais a pris l'habitude de vendre une partie des droits de plusieurs de ses joueurs à des sociétés d'investissement. En décembre 2011, le club avait ainsi cédé le tiers des droits sur Mangala (33,33%) au fonds Doyen Sports Investment (basé à Malte...) pour 2,65 millions d'euros et attribué 10% des recettes d'un futur transfert à la société Robi Plus, domiciliée au Royaume-Uni et qui semble avoir un lien avec l'ancien agent Luciano D'Onofrio.

C'est pourquoi le club a indiqué jeudi dans un communiqué aux autorités boursières avoir vendu les 56,67% des droits qu'il détenait sur Mangala pour 30,5 millions d'euros. Les 23,3 millions restants se sont réparits entre Doyen Sports (17,9 millions) et Robi Plus (5,4 millions). Autorisée au Portugal ou en Espagne, la possession d'un joueur par un tiers est illégale en Angleterre, ce qui explique que Manchester City a dû acheter la totalité des droits de Mangala. Compliqué tout ça. Et opaque.

C'est pour cette raison que Michel Platini aimerait que la Fifa légifère sur la question. Lors d'un congrès en mars dernier, le président de l'UEFA avait ouvertement critiqué la pratique de la revente à des tiers. "Quand j'étais joueur, j'ai fait grève pour que les joueurs n'appartiennent plus à leurs clubs et puissent jouir d'une légitime liberté", avait insisté Platini. "Aujourd'hui, les joueurs n'appartiennent certes plus à leurs clubs, mais c'est pire : ils appartiennent de plus en plus souvent à des sociétés opaques basées dans des paradis fiscaux et contrôlées par on ne sait quel agent ou fonds d'investissement". C'était le cas de celui qui est devenu lundi le défenseur le plus cher du monde.