La "dream team" du PSG

  • A
  • A
La "dream team" du PSG
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - En un an, le PSG a changé de visage et tend vers une "équipe de rêve", dixit Ibrahimovic.

Lors de la conférence de presse de présentation de Zlatan Ibrahimovic, mercredi, le directeur sportif du PSG, le Brésilien Leonardo, a annoncé que le mercato du PSG était terminé. Voilà à quoi devrait donc ressembler l'équipe-type du PSG la saison prochaine, une "équipe de rêve", une "dream team", comme l'a surnommée Ibrahimovic lui-même.

Sirigu (930x620)

© MAXPPP

Salvatore SIRIGU, Italie, 25 ans, au club depuis 2011, acheté 3,5 millions d'euros. Arrivé de Palerme en même temps que Javier Pastore, Sirigu a coûté nettement moins cher que l'Argentin (3,5 millions contre 42 millions). Mais le PSG peut s'estimer heureux de son coup (et donc du coût). Profitant de la blessure de Nicolas Douchez, recruté avant le rachat du club par Qatar Sports Investments, Sirigu s'est installé dans le but parisien avec une remarquable constance dans la performance. Depuis son arrivée, l'international italien, qui était présent à l'Euro, fait l'unanimité, non seulement par la qualité de ses sorties mais également par sa disponibilité avec les médias et ses efforts pour parler français.

Christophe Jallet, portrait (930x620)

© MAXPPP

Christophe JALLET, France, 28 ans, au club depuis 2009, acheté 2,5 millions d'euros. Pour beaucoup, il est l'anomalie de ce onze-type : anti-star absolu, il est Français et n'a jamais joué en Italie. Une vraie anomalie, donc. Mais l'ex-Lorientais, qui va entamer cette année sa quatrième saison au PSG, a su gagner (ou plutôt garder) sa place en répondant aux attentes de son entraîneur, Carlo Ancelotti. Utilisé en latéral droit, mais également parfois en milieu droit, Jallet n'a jamais été avare de ses efforts et s'est même montré décisif à plusieurs reprises (3 buts, 5 passes décisives). En fin de saison, il avait même récupéré le brassard de capitaine. En cas d'option plus défensive, Ancelotti pourrait lui préférer au poste de latéral droit l'international serbe Milan BISEVAC, défenseur central de métier.

Thiago Silva buteur au Camp Nou (930x620)

© REUTERS

THIAGO SILVA, Brésil, 27 ans, au club depuis 2012, acheté 49 millions d'euros. Thiago Silva est devenu le 14 juillet dernier le joueur le plus cher du championnat de France avec un transfert flirtant avec les 50 millions d'euros, une somme astronomique pour un défenseur. Oui, mais Thiago Silva n'est pas n'importe quel défenseur. Considéré comme l'un des meilleurs du monde, il n'est ni plus ni moins que le patron de la défense du Brésil, qui prépare "sa" Coupe du monde, en 2014. Titulaire à l'AC Milan depuis trois saisons, il devrait apporter solidité et technique à la défense du PSG. Ce qui ne sera pas superflu.

Alex 19.07

© MAXPPP

ALEX, Brésil, 30 ans, au club depuis janvier 2012, acheté 5 millions d'euros. Marquer deux buts, un contre Montpellier dans le choc au sommet, et un autre face à l'OM lors du clasico, il y a pire comme intégration. S'il n'a pas totalement convaincu sur le plan défensif, le transfuge de Chelsea a fait preuve d'un sacré tempérament. L'arrivée de son compatriote Thiago Silva en défense centrale devrait jouer en sa faveur, au détriment de Mamadou SAKHO. L'ancien capitaine parisien, dernier "grand" représentant du centre de formation avec Clément Chantôme, a perdu gros en fin de saison dernière. Quand il a été aligné et quand il est entré en jeu, il a souvent déçu. Et son combo penalty provoqué-carton rouge à Lille a coûté très cher dans la course au titre...

Maxwell 19.07

© MAXPPP

MAXWELL, Brésil, 30 ans, au club depuis janvier 2012, acheté 4 millions d'euros. La défense du PSG devrait sonner très brésilien la saison prochaine. Recruté l'hiver dernier, Maxwell s'est rapidement mis dans la poche les supporters avec une belle technique et un jeu porté vers l'avant. Mais, rétrospectivement, on se demande (avec un peu de mauvaise foi) si Maxwell ne faisait pas partie surtout du plan "Ibra". Car, outre ses qualités de footballeur, Maxwell présente l'avantage d'être un ami du Suédois avec lequel il a déjà joué durant sept saisons et dans trois clubs différents (Ajax de 2001 à 2004, Inter Milan de 2006 à 2009 et Barcelone en 2009-10). Ibrahimovic a d'ailleurs reconnu, mercredi, que Maxwell avait joué un rôle dans sa venue au PSG.

Thiago Motta 19.07

© MAXPPP

THIAGO MOTTA, Italie, 29 ans, au club depuis janvier 2012, acheté 10 millions d'euros. Thiago Motta n'a pas tardé à justifier sa réputation. En quatre mois, l'Italo-Brésilien a récolté huit cartons jaunes en Ligue 1. Mais l'ancien joueur du Barça et de l'Inter (le troisième de l'effectif avec Maxwell et "Ibra") n'a pas seulement fait preuve d'agressivité parfois mal placée. Il a également apporté assise et aisance technique au milieu du terrain. Blessé trois minutes après son entrée en jeu en finale de l'Euro, face à l'Espagne, Motta est parti se soigner au Brésil, où il est né.

Sissoko 19.07

© MAXPPP

Mohamed SISSOKO, Mali, 27 ans, au club depuis 2011, acheté 8 millions d'euros. Venu lui aussi d'Italie, "Momo" Sissoko est l'autre "découpeur" en chef du milieu parisien. Lui aussi a pris pas mal de "biscottes" (huit jaunes, deux rouges en championnat), dont un rouge resté célèbre pour son premier match sur la pelouse de l'Athletic Bilbao, en Ligue Europa. Il pourrait être suppléé par Blaise MATUIDI ou éventuellement Clément CHANTÔME, en cas de pépins physiques. Ou de suspensions.

Javier Pastore face à l'OM (930x620)

© MAXPPP

Javier PASTORE, Argentine, 23 ans, au club depuis 2011, acheté 42 millions d'euros. Il était "la" star du PSG version Qatar la saison dernière. A partir d'août prochain, l'ancien meneur de jeu de Palerme va redevenir un joueur "normal". Normal, il le fut plus qu’à son tour sur le terrain, la saison dernière. Après deux premiers mois canons et plusieurs buts d'anthologie (à Montpellier, contre Lyon), le jeune Argentin a traversé un gros trou d'air où il a semblé errer sur le terrain. Au final, son bilan est honnête (13 buts, 5 passes décisives), mais l'impression générale est bien en deçà de ce qu'on attendait. La présence d'Ibrahimovic à ses côtés devrait lui ôter une bonne part de pression.

Jérémy Ménez face à Montpellier (930x620)

© REUTERS

Jérémy MÉNEZ, France, 25 ans, au club depuis 2011, acheté 8 millions d'euros. Sa propension à porter constamment le ballon a irrité tout le monde, des observateurs jusqu'à certains de ses partenaires. Mais Ménez est de la race des dribbleurs, ces joueurs capables de faire la différence. Et il l'a faite la saison passée, avec sept buts et 12 passes décisives. Redevenu international chez les Bleus, Ménez a marqué face à l'Ukraine à l'Euro mais s'est également fait remarquer en envoyant sur les roses Hugo Lloris contre l'Espagne. Ancelotti, qui souhaite un capitaine français, veut lui confier le brassard. Vraiment ? Sur le côté droit, il pourrait être en balance avec Nene, si celui-ci reste au club. Car, aussi étrange que cela puisse paraître, NENE, l'homme décisif du PSG en 2011-12, n'a plus forcément une place de titulaire garantie.

Lavezzi (930x620)

© MAXPPP

Ezequiel LAVEZZI, Argentine, 27 ans, au club depuis 2012, acheté 31 millions d'euros. Si Nene voit son statut de titulaire menacé, c'est en raison de l'arrivée de cet Argentin relativement méconnu en France. Lavezzi a passé les cinq dernières saisons à Naples, en Italie, aux côtés de l'Uruguayen Edinson Cavani. Moins efficace que son compère sud-américain, il a marqué en moyenne 8 buts en une trentaine de matches de Serie A depuis 2007. En signant un chèque de plus de 30 millions d'euros (avec les bonus), le PSG a clairement misé (gros) sur cet attaquant puissant, vainqueur en mai dernier de la Coupe d'Italie avec le Napoli.

Ibrahimovic en conf 2 (930x620)

© MAXPPP

Zlatan IBRAHIMOVIC, Suède, 30 ans, au club depuis 2012, acheté 20 millions d'euros. Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, l'a expliqué pendant sa conférence de presse. Avec Ibrahimovic, le PSG tient enfin sa "superstar". "Ibra", c'est huit titres d'affilée remportés dans trois championnats différents, avec l'Ajax, la Juve (les deux titres ont ensuite été retirés en raison de l'affaire du calciopoli), l'Inter, Barcelone et l'AC Milan, et c'est en moyenne un but tous les deux matches en club depuis le début de sa carrière (189 buts en 357 matches). Son physique imposant (1,95 m pour 95 kg) et sa technique en mouvement devraient faire très mal dans un championnat de France où les grands attaquants (au sens propre comme au figuré) ne sont pas légion.

Bilan : Sur cette équipe-type annoncée, dix des onze joueurs sont arrivés dans la capitale depuis un an au moins. L'exception est Jallet, qui est également le seul Français avec Ménez. Sur les dix joueurs arrivés au club à partir de juillet 2011, neuf ont déjà évolué en Italie, le seul Alex venant d'Angleterre après avoir connu le Brésil et les Pays-Bas. Les indemnités de transfert de cette équipe se montent au total à 183 millions d'euros. La masse salariale, elle aussi, en a pris un coup. En deux mercatos estivaux et un hivernal, le PSG s'est donné les moyens pour jouer, dès cette année, les trouble-fête en Ligue des champions.