Griezmann fait son apprentissage en douceur

  • A
  • A
Griezmann fait son apprentissage en douceur
@ REUTERS
Partagez sur :

EN PROGRÈS - L’attaquant français, recruté cet été par l’Atletico Madrid, n’est pas encore un titulaire indiscutable.

Battu lors de la première journée de Ligue des champions, l’Atletico Madrid n’a plus le choix. Pour remporter son match face à la Juventus Turin, mercredi soir, le peuple colchonero compte notamment sur un homme : Antoine Griezmann. Recruté pour plus de 30 millions d'euros cet été par l’Atletico Madrid, le Français a réussi des débuts encourageants avec le champion d’Espagne en titre et finaliste de la dernière Ligue des Champions. Mais l’attaquant de 23 ans, révélation du Mondial avec l’équipe de France, n’est pas encore considéré comme un titulaire indiscutable. Europe1.fr vous explique pourquoi ‘’Grizzi’’ n’a pas encore donné la pleine mesure de son talent.

>> LIRE AUSSI : Griezmann - "On a pas été au niveau"

griezmannreal

© REUTERS

Un niveau d’exigence plus élevé. En passant de la Real Sociedad à l’Atletico Madrid, Antoine Griezmann est passé dans une autre dimension. L’attaquant de l’équipe de France l’a confié au quotidien espagnol El Pais : ‘’Ce qui m'a vraiment surpris, ce sont l'intensité et la concentration que demande Simeone aux entraînements. Au début, je manquais d'air et j'avais les jambes lourdes.’’ Il faut dire que l’entraîneur argentin de l’Atletico, Diego Simeone, est réputé pour son intransigeance. Le coach l’a d’ailleurs affirmé : "Ce n'est pas la même chose de jouer pour l'Atletico et la Real Sociedad, l'exigence est différente". Et au sein du club madrilène, la concurrence est rude.

Une grosse concurrence. Mandzukic, Raul Garcia, Arda Turan, Koké : les armes offensives ne manquent pas chez les Colchoneros. Du coup, le jeune Français n'a joué aucune rencontre dans son intégralité avec son nouveau club, même s'il a été titulaire lors de cinq matches sur neuf toutes compétitions confondues. Cependant, il n’est pas apparu dans le onze de départ du champion d’Espagne pour le derby contre le Real, remporté par l’Atletico (1-0), ni contre l'Olympiakos en Ligue des Champions. La raison ? Il manque pour le moment de "continuité", selon les mots de l'entraîneur argentin Diego Simeone.

>> LIRE AUSSI : Supercoupe d'Espagne - l'Atletico se venge du Real



Des promesses, un seul but. Pourtant, le Français a déjà conquis l’exigeant public du stade Vicente-Calderon. Sa finesse technique et sa vitesse sont de gros atouts, mais il se montre moins décisif qu’avec la Real Sociedad. Pas de panique : le Français a été passeur décisif lors de la Supercoupe d'Espagne, remportée en août face au Real Madrid (1-1, 1-0), et a obtenu un penalty ce week-end contre Séville. Cependant le Français n’a marqué qu’un seul but, contre l’Olympiakos (2-3) en Ligue des Champions, après être entré en jeu. Pour rappel, Griezmann en avait inscrit 16 la saison dernière sous le maillot de la Real Sociedad.

Mais Simeone lui fait confiance. En attendant que ces belles promesses se confirment chaque semaine, Diego Simeone ne tarit pas d’éloge sur son joueur. "C'est un joueur importantissime pour nous, nous avons besoin de lui au top de sa forme", assure l’Argentin en détaillant les qualités de son Français.  "Il a le sens du but, de la profondeur, il est bon dans les un contre un et peut jouer à différents postes." Et quoi de mieux qu'un match de Ligue des champions, contre la Juventus Turin, pour qu'Antoine Griezmann se mette définitivement son entraîneur dans la poche.