Götze, meneur de jeu, fauteur de trouble

  • A
  • A
Götze, meneur de jeu, fauteur de trouble
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Face au Real, Dortmund pourra compter sur son futur ex-génie, 20 ans.

Götze face au Bayern (930x620)

© REUTERS

Vingt-quatre heures après la démonstration du Bayern Munich face au FC Barcelone (4-0), le Borussia Dortmund va tenter d'imiter son rival bavarois en prenant lui aussi une option sur la finale de la Ligue des champions, mercredi, contre le Real Madrid, en demi-finale aller. Pour cela, il pourra compter sur sa jeune star Mario Götze, 20 ans, qui a fait l'actualité lors de l'avant-match. En effet, le quotidien Bild a annoncé mardi, à la veille de la rencontre, qu'il allait rejoindre le 1er juillet prochain.... le Bayern Munich. "Nous sommes naturellement extrêmement déçus, mais nous soulignons que tant Mario que son agent ont agi conformément au contrat", a déclaré Hans-Joachim Watzke, président du Borussia Dortmund, dans un communiqué du club.

Formé au club, où il est arrivé à l'âge de 8 ans, Götze était sous contrat avec le Borussia jusqu'en 2016 mais il possédait une clause de sortie fixée à 37 millions d'euros. Celle-ci a été levée par le Bayern pour faire de Götze le deuxième plus gros transfert de l'histoire de la Bundesliga après l'Espagnol Javi Martinez, acheté 40 millions l'été dernier, évidemment par le Bayern. Götze est la deuxième recrue du club bavarois pour la saison prochaine, après l'entraîneur "Pep" Guardiola, ex-technicien du Barça. Quand on sait que Götze est surnommé le "Messi allemand", ce transfert n'est finalement pas si surprenant...

Avec Reus, l'avenir du football allemand

Götze avec Reus (930x620)

© REUTERS

Connu pour ses traits d'humeur autant que d'humour, Jürgen Klopp, l'entraîneur du Borussia, a tenu à dédramatiser l'annonce du départ de son n°10, mardi. "Ça aurait pu être pire : quatre heures avant le match", a-t-il plaisanté. "Mais bon, ce n'est pas follement réjouissant. (...) Je suis au courant du dossier depuis le lendemain du match contre Malaga, ce qui m'a laissé exactement une journée pour me réjouir (de la qualification pour les demi-finales de la C1, ndlr)." Ce jour-là, Götze avait initié le premier but des Jaune et Noir (vainqueurs 3-2) et fait connaître mille tourments à la défense de Malaga en compagnie de son alter-ego du milieu du terrain, Marco Reus, de trois ans son aîné.

Surnommé "Götzinho" pour ses aptitudes balle au pied qui rappellent celles d'un Brésilien, le jeune international allemand (22 sélections) a prouvé cette saison son talent multicartes sur le plan européen (3 buts, 4 passes en Ligue des champions), comme en Bundesliga, où il a inscrit 10 buts, dont un magnifique le 1er décembre dernier face au... Bayern.

Götze égalise face au Bayern :

Mardi, le jeune prodige va devoir gérer la pression mise par son futur transfert. Son entraîneur n'est pas inquiet : "pour tous ceux qui ressentent une déception particulière, il faut rappeler que Marco Reus s'est engagé l'an passé avec nous pour 16 millions d'euros (avant de disputer la saison avec Möchengladbach, ndlr), Marco a malgré cela réalisé des matches incroyables avec son équipe et lui a grandement permis d'accéder à la quatrième place. On peut nous aussi compter sur le fait que Mario va nous aider à atteindre nos objectifs."

Interrogé sur l'"affaire Götze", l'entraîneur du Real, José Mourinho, a lui éludé la question : "je ne connais pas Mario Götze, je ne connais pas la mentalité et la culture des supporteurs de Dortmund, il m'est donc difficile de donner un avis là-dessus."

Quid de la réaction des supporters ?

Réputés pour leur soutien exemplaire et leur exubérance (certains ont attendu deux jours pour obtenir des tickets pour cette demi-finale), les supporters de Dortmund vont-ils pardonner à leur prodige, parti renforcer un rival qui a privé le BVB de deux titres cette saison (la Bundesliga et la Coupe d'Allemagne) ?

Le "Mur jaune" de Dortmund (930x310)

© REUTERS

Klopp a pris les devants : "laissez à la maison toute pensée négative, venez, donnez tout ce que vous avez et gagnons contre le Real Madrid", a-t-il conseillé aux 80.000 supporters qui garniront le Signal Iduna Park. Le club s'est voulu encore plus clair. Il a demandé "à tous les supporters du Borussia d'encourager sans réserve Mario Götze". Il sait qu'une qualification pour la finale de la Ligue des champions passe par une grande performance de son meneur de jeu. Avouez que retrouver Götze face au Bayern Munich, sa future équipe, à Wembley, le 25 mai prochain, ne manquerait pas de charme...