Et si Monaco était devenu la meilleure chance française ?

  • A
  • A
Et si Monaco était devenu la meilleure chance française ?
@ Valéry HACHE/AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le tirage au sort des quarts de finale a légèrement changé la donne pour les clubs français.

Ferreira Carrasco (960x640)

© P.Coffrini/AFP

Des deux clubs français engagés en quarts de finale de la Ligue des champions, c'est incontestablement le PSG qui avait réalisé la plus forte impression en se qualifiant sur la pelouse de Chelsea en infériorité numérique (1-1, 2-2 a.p.). De son côté, l'AS Monaco avait totalement déjoué et s'était inclinée face à Arsenal (0-2), obtenant malgré tout sa qualification grâce à sa victoire 3-1 lors du match aller. Pourtant, à l'issue du tirage au sort effectué vendredi à Nyon, qui propose les affiches PSG-FC Barcelone et Juventus Turin-Monaco, on se dit que c'est peut-être l'ASM qui a aujourd'hui les meilleures chances de porter haut les couleurs de la Ligue 1 sur la scène européenne face à la Juventus Turin. Pourquoi ?

Tevez double buteur à Dortmund (1280x640)

© Patrik STOLLARZ/AFP

Parce que la Juve n'est plus un géant européen. Le défenseur portugais de l'ASM, Ricardo Carvalho, qui avait manqué les deux huitièmes de finale pour cause de blessure, n'y est pas allé par quatre chemins. "C'est un bon tirage", a estimé l'ancien défenseur de Porto. "C'est bien d'avoir évité Barcelone, le Real Madrid et le Bayern. On est fier de ce qu'on a déjà fait. Maintenant, il faut faire deux matches de grand niveau contre la Juve. Je crois qu'il est possible de nous qualifier." Si Carvalho paraît si confiant, c'est que la Juve n'est plus l'ogre qu'elle a été dans les années 1990. Emportée par le scandale du Calciopoli (matches truqués) qui lui a valu la destitution de deux titres et un passage par la Série B en 2006-07, la "Vieille Dame" est redevenue Reine d'Italie. Vainqueur de la Serie A trois fois de rang, elle peine toutefois à confirmer son retour au premier plan en Europe. Eliminée par le Bayern Munich en quarts de finale en 2012-13, par Galatasaray dès la phase de poules en 2013-14, elle s'est hissée cette saison dans le Top 8 grâce à un double succès sur un Borussia Dortmund un peu "déclassé". En Europe, la Juve, qui avait battu l'ASM en demi-finales de la C1 en 1998, doit à nouveau tout prouver.

Parce que Pogba ne sera pas là. La Serie A ne comptait qu'un seul représentant parmi les 23 finalistes du Ballon d'Or. Et ce joueur ne sera pas là les 14 et 22 avril. Blessé à une cuisse lors du huitième de finale retour face à Dortmund, Paul Pogba sera absent pendant plus d'un mois et demi. "L'absence de Pogba est une bonne nouvelle", n'a d'ailleurs pas caché le coach de l'AS Monaco, Leonardo Jardim. Pendant athlétique d'Andrea Pirlo au milieu du terrain, Pogba va louper un duel qui n'aurait pas manqué de piquant contre Jérémy Toulalan.

Parce que le match retour aura lieu au stade Louis-II. Lors du tirage au sort, le PSG a non seulement hérité du Barça, l'épouvantail de ce Top 8 européen, mais il a également été tiré en premier, ce qui signifie qu'il devra se déplacer lors du match retour au Camp Nou. Dans ces conditions, le match aller, disputé sans Marco Verratti ni Zlatan Ibrahimovic, suspendus, s'annonce périlleux. A l'inverse, l'AS Monaco recevra lors du match retour, comme ce fut le cas face à Arsenal, en huitièmes de finale. Oublions un instant le match retour, manqué, pour se souvenir du match aller où le "cobra" monégasque avait su piquer sa proie à trois reprises. Se déplacer lors du match aller, c'est du pain béni pour cette ASM-là, quand bien même les supporters turinois devraient investir le Rocher au retour...

Parce que la "Vieille Dame" a le bon profil pour l'ASM. A la différence du Bayern Munich ou du FC Barcelone, la Juventus Turin n'a pas forcément l'habitude de corriger ses adversaires. Tradition oblige, le champion d'Italie est davantage dans la maîtrise et dans l'efficacité, comme l'a démontré son match à Dortmund. Pas forcément une mauvaise nouvelle pour Monaco. "Les Italiens savent bien défendre et sont forts en contre, comme nous. Ce sera tactique", confie Carvalho. Et dans ce domaine tactique, on peut faire confiance au coach de l'ASM Leonardo Jardim pour préparer un plan de bataille aux petits oignons.

Compte-tenu du profil des deux équipes, il est aujourd'hui difficile d'imaginer que ce Juve-Monaco débouche sur deux matches d'anthologie. "Le plus beau match de ces quarts de finale ? Ce sera PSG-Barcelone, qui est l'équipe la plus forte actuellement. Juve-Monaco, c'est à un autre niveau", reconnaît même Carvalho. Il n'empêche qu'une place dans le dernier carré sera également en jeu.

>> LIRE AUSSI - Le Barça est-il redevenu une machine ?