Deschamps : "Je ne suis pas là pour faire de l'humour"

  • A
  • A
Deschamps : "Je ne suis pas là pour faire de l'humour"
@ Europe1
Partagez sur :

INTERVIEW - Le sélectionneur des Bleus s'est exprimé sur Europe 1 sur l'année qui se profile pour l'équipe de France.

Après une belle année 2014 pour l'équipe de France, Didier Deschamps est focalisé sur la préparation de l'Euro 2016. Le sélectionneur des Bleus, quarts de finalistes cet été à la Coupe du Monde, s'est exprimé sur Europe 1 sur l'année qui se profile pour les Bleus. "Dédé" a notamment été catégorique : pour le moment, Franck Ribéry ne reviendra pas en équipe de France. Mais surtout, en 2015, les Tricolores auront l'occasion de poursuivre leur montée en puissance pour le championnat d'Europe, qui aura lieu à domicile. Prochaine échéance pour l'équipe de France : un match amical de prestige face au Brésil, le 26 mars 2015, au Stade de France. Mais avant de rencontrer les coéquipiers de Neymar, Didier Deschamps a répondu aux 5 questions qui se posent pour les Bleus de 2015.

>> LIRE AUSSI : Deschamps sur Ribéry, "aujourd'hui c'est non"

En 2015, reverra-t-on Franck Ribéry ?

Didier Deschamps : Aujourd'hui, non. Il a décidé d'arrêter sa carrière en équipe de France. Ça, j'en ai pris acte. Après, il y en a un qui décide sur le choix des joueurs qui doivent venir ou pas venir, et c'est moi. Et je ne prendrai jamais un joueur qui n'a pas envie de venir en équipe de France, ne serait-ce que par respect pour tous ceux qui ont plus que tout envie de venir et qui ne viennent pas parce que je ne les prends pas.

En 2015, allez-vous appeler un nouveau bleu, comme Florian Thauvin, de l'OM, ou Paul-Georges Ntep, de Rennes ?

Je ne sais pas. Ça peut arriver, mais je ne suis pas obligé. Il y a beaucoup de joueurs que je suis. Ceux qui ont déjà été en équipe de France, et qui le sont encore, ont forcément un temps d’avance, surtout quand ils maintiennent leur niveau de performance. Mais si j’estime qu’un joueur qui n’est pas venu à la Coupe du monde peut apporter quelque chose, je le prendrai. Après, ce n’est pas une obligation, je n’ai pas à faire de surprise.

En 2015, assistera-t-on à un retour de Thierry Henry en bleu ?

Non, le président (Noël le Graët, président de la FFF ndlr), a été très clair là-dessus. Toutes les fins sont tristes (sur la fin de la carrière de Henry en bleu, conclue au Mondial 2010, juste après la grève de Knysna, ndlr). Mais Thierry (Henry) est un immense joueur qui mérite un hommage pour tout ce qu’il a fait avec l’équipe de France.

En 2015, verra-t-on les Bleus qui ne jouent pas en club ? On pense notamment à Cabaye et Digne, du PSG, et Sakho, de Liverpool.

Si un joueur ne joue pas du temps en club, c'est impossible qu'il soit en équipe de France. Après il y a jouer beaucoup, un peu, ou pas du tout. Il faut un temps de jeu suffisamment conséquent, mais ça dépend aussi des clubs dans lesquels ils évoluent. Si c’est un club qui joue 3 matches dans la semaine, ou 1 matche par semaine, ce n’est pas pareil. Je fais état de la situation avec eux, je leur parle,

En 2015, est-ce que Didier Deschamps va se lâcher ?

Je ne suis pas là pour ça. J’aime rire, plaisanter, mais quand je suis en conférence de presse je ne viens pas pour faire uniquement de l’humour. Aujourd'hui on est dans un monde de communication, chaque mot peut entrainer une polémique. C’est normal que je me contrôle, mais j'étais beaucoup plus dans la langue de bois quand j'étais joueur. Mais pour les médias, je n'en dirais jamais assez, je le sais. Pourtant je dis ce que j’ai envie de dire, je fais en sorte de répondre à toutes les questions.

>> L'intégralité de l'entretien avec Didier Deschamps sur l'année 2015 est à écouter dans Europe 1 Sport, samedi 13 décembre, à 18h50.