Deschamps clôt le débat sur Evra

  • A
  • A
Deschamps clôt le débat sur Evra
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Le sélectionneur a justifié la présence du défenseur pour les matches de barrages contre l'Ukraine.

Sans surprise, le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a couché le nom de Patrice Evra sur la liste des 24 joueurs retenus pour affronter l'Ukraine en barrages de la Coupe du monde 2014, les 15 et 19 novembre prochains. "Patrice Evra était sélectionnable, j'ai pris la décision de le sélectionner", a insisté "DD" en conférence de presse, jeudi après-midi. Le 20 octobre dernier, dans un entretien diffusé dans l'émission Téléfoot, le joueur de Manchester United s'en était pris à certains consultants de l'audiovisuel, qu'il avait traités de "clochard" ou encore de "parasites".


Un choix "sportif"

Quelques jours plus tard, Deschamps et Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), avaient reçu Evra avant de l'absoudre dans la foulée. Interrogé sur le sujet jeudi, le sélectionneur a refusé de révéler la teneur des échanges qu'il avait eus avec son joueur ce jour-là. "Ça ne vous regarde pas. Ça me regarde lui et mon président (celui de la Fédération, ndlr)", a-t-il insisté, avant de s'agacer : "vous pouvez dire et écrire ce que vous voulez, je n'ai pas envie de rentrer là-dedans. J'ai fait un choix sportif."

"Le débat est clos sur l'affaire Evra"

A la troisième question, le chef de presse des Bleus, Philippe Tournon, s'est irrité : "le débat est clos sur l'affaire Evra." C'était avant la question insolite du jour : "après les jongles de Pierre Ménès, avez-vous penser à appeler Evra ?" Dans l'entretien à Téléfoot, Evra avait notamment indiqué qu'il arrêterait le football si le journaliste de Canal+ réussissait à faire huit jongles. " Vous trouvez que cette question a une place à une conférence de presse d'avant-match de barrages", a soufflé Deschamps. "Je suis quand même quelqu'un d'assez sérieux." Le coach des Bleus a fini par solliciter le soutien des journalistes : "je vous fais confiance pour ne pas parler de polémique (avant les barrages)." Le tout déclaré avec un sourire en coin, qui traduisait un peu ses doutes...

La sélection française pour affronter l'Ukraine :

Gardiens : Landreau, Lloris, Mandanda

Défenseurs : Abidal, Clichy, Debuchy, Evra, Koscielny, Sagna, Sakho, Varane

Milieux : Cabaye, Grenier, Matuidi, Mavuba, Nasri, Pogba, Sissoko

Attaquants : Benzema, Giroud, Payet, Rémy, Ribéry, Valbuena