Denisot : "pas de gros écart entre le Barça et le PSG"

  • A
  • A
Denisot : "pas de gros écart entre le Barça et le PSG"
@ Josep LAGO/AFP
Partagez sur :

ESPOIR - L'ancien président du club de la capitale croit que l'exploit est possible pour le PSG, mardi soir, au Camp Nou.

Perdre 3-1 contre un géant d'Espagne, en l'occurrence le Real Madrid, et se qualifier au retour, le PSG l'a déjà fait. Eliminer le Barça en quarts de finale de la Ligue des champions, le PSG l'a déjà fait. A chaque fois, Michel Denisot en était le président. S'il est un homme qui connaît donc la recette pour renverser des montagnes, c'est bien lui. "Les discours des présidents ne sont pas fondamentaux parce que ce n'est pas au moment du match que les joueurs sont à l'écoute, c'est plus dans la façon dont les choses sont préparées", a souligné sur Europe 1 l'ancien boss du PSG, aux commandes du club entre 1991 et 1998, à quelques heures du quart de finale retour de C1 entre le Barça et le PSG. "Il s'agit de s'isoler du monde et de ne plus rien écouter d'autre que sa passion, sa conviction et de créer au sein du groupe quelque chose d'exceptionnel. Alors, ça arrive ou ça n'arrive pas..."

"Tout peut arriver pour le PSG", estime Michel Denisot :



Matuidi face à Messi (960x640)

© M.Bureau/AFP

Alors que les statistiques et les observateurs accordent très peu de chances au PSG après sa défaite lors du match aller (1-3), l'actuel directeur de la rédaction du magazine Vanity Fair considère au contraire que le PSG peut nourrir quelques espoirs. "Je dirais que les forces du PSG sont équivalentes, sur le papier, à celles du Barça", estime-t-il. "Le poids des deux clubs est équivalent financièrement, la qualité des joueurs est à peu près la même. Je pense que des joueurs comme Verratti, Ibrahimovic (qui étaient suspendus lors du match aller, ndlr), on ne va pas tous les citer, sont à peu près du même niveau que les joueurs du Barça. Pas sur toutes les lignes peut-être. L'attaque du Barça, effectivement, est exceptionnelle mais sur les autres lignes, je ne pense pas qu'il y ait de gros écart." De là à voir le PSG s'imposer par deux ou trois buts... d'écart, mardi ? "3-0, peut-être pas, mais Paris peut aller en prolongation (3-1), Paris peut faire 4-2. Au bout d'une demi-heure, on aura une idée du match."

Comme tous, Michel Denisot espère un grand match de Zlatan Ibrahimovic, suspendu au match aller et rarement décisif lors des matches à élimination directe en Ligue des champions. "Il domine le championnat de France d'une façon spectaculaire et très efficace et peut-être que ce soir (mardi soir), et je l'espère pour le PSG, il va sortir un match fabuleux et faire la décision. S'il met trois buts ce soir (mardi soir), ce sera une autre histoire..." Sachant qu'un triplé d'"Ibra" ne suffira pas au PSG si le Barça marque un but...

>> LIRE AUSSI - Barça-PSG : les trois raisons d'y croire (un peu)

>> LIRE AUSSI - PSG : s'inspirer de l'exploit du FC Metz à Barcelone