Beckham, le récit d'un couac

  • A
  • A
Beckham, le récit d'un couac
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Le joueur anglais ne viendra pas au PSG. Explications d'un couac dans le détail.

 "Il a dit oui", "Le voilà",... Le 21 décembre dernier, les quotidiens Le Parisien et L'Equipe annonçaient en grandes pompes et en Une la venue début janvier de David Beckham au PSG. Moins de deux semaines plus tard, le directeur sportif du PSG, Leonardo, a annoncé mardi que la star anglaise ne viendrait pas au PSG.  Selon toute vraisemblance, "Becks" devrait en effet annoncer dans les prochains jours la signature d'un nouveau contrat d'un an avec la franchise californienne du Los Angeles Galaxy.

La famille au coeur du problème

Pourquoi Los Angeles plutôt que Paris ? Si le football n'était sans doute pas au coeur de l'approche du PSG, le football n'était peut-être pas, non plus, au coeur des préoccupations de Beckham... Le directeur sportif du club parisien, Leonardo, l'a confirmé mardi. Si Beckham ne vient pas, c'est pour des "raisons familiales". Lors du discours d'intronisation du nouvel entraîneur , Carlo Ancelotti, vendredi dernier, "Leo" avait déjà fourni la clé du problème... "Pour lui, c'est d'abord un choix familial avant d'être un choix professionnel", avait-il alors expliqué, précisant avoir "un très bon rapport" avec Beckham. "Il y a des détails qui sont en dehors de la question professionnelle et qui ne concernent pas les contrats".

Ce n'est donc pas un problème de contrat ou d'argent : un salaire de 800.000 euros brut attendait "Becks" dans la capitale. "Il faut bien l'admettre : sa femme, ses enfants et lui-même adorent leur vie à Los Angeles", explique une source "proche du dossier" dans L'Equipe.

Ancelotti pas très "chaud"

D'autres éléments que la famille sont-ils entrés en jeu dans le renoncement de Beckham ? Possible. Probable, même, selon certaines sources, qui avancent que le nouvel entraîneur parisien Carlo Ancelotti n'aurait pas forcément été très chaud pour accueillir "Becks" dans son effectif. Hasard (ou pas) du calendrier, la probable arrivée de Beckham avait été annoncée quelques heures seulement avant que le départ d'Antoine Kombouaré ne devienne réalité. Depuis ce 22 décembre, la piste Beckham n'a cessé de se refroidir...

Ancelotti y est-il pour quelque chose ? Peut-être pas. Toujours est-il que l'international anglais n'était pas une priorité du technicien italien, qui a jeté son dévolu sur ses deux anciens joueurs de l'AC Milan : les Brésiliens Kaka et Alexandre Pato, deux milieux de terrain également, le même poste que Beckham. Interrogé sur le possible transfert de Beckham, mardi, à Doha, le technicien italien avait indiqué qu'"aucune décision n'avait été prise". C'était quelques minutes avant que Leonardo, l'homme fort du PSG, n'annonce que Beckham ne viendrait pas à Paris...

Beckham en quête de temps de jeu

Au sein d'un effectif pléthorique, Beckham, 36 ans, n'aurait peut-être pas eu à Paris un temps de jeu correspondant à ses attentes. En effet, s'il joue encore au football à cet âge, c'est qu'il conserve un objectif sportif : celui de disputer les Jeux olympiques de Londres avec l'Angleterre. Pour cela, il lui faut rester en forme et enchaîner les matches.

De ce point de vue, Los Angeles et le championnat américain, la Major League Soccer, lui offrent un cadre moins rude que Paris et la Ligue 1. Cela a pu faire pencher la balance de l'autre côté de l'Atlantique... Beckham, lui-même, pourrait le confirmer dans les prochains jours. Il est très attendu au micro. Mais plus à Paris...