Auxerre peut-il le faire ?

  • A
  • A
Auxerre peut-il le faire ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Reléguée en Ligue 2, l'AJA est l'arbitre inattendu du duel entre Montpellier et le PSG.

"Dis, tu crois que les Auxerrois, ils préfèreraient que ce soit les Qataris qui soient champions de France ?" Quelques minutes après la victoire de son équipe de Montpellier aux dépens de Lille, dimanche dernier (1-0), l'inénarrable président du club héraultais, Louis Nicollin, a mis les pieds dans le plat. Cette interrogation politiquement incorrecte, rapportée dans les colonnes de France Football, titille l'esprit de tous. Et en particulier du côté des "Qataris", le PSG, seul club à pouvoir désormais priver Montpellier du titre de champion.

"Le pourcentage de chances d'être champion est vraiment faible", admet Christophe Jallet, capitaine du PSG. Pour être sacré, le club parisien doit l'emporter à Lorient et espérer, dans le même temps, une défaite de Montpellier sur la pelouse de l'Abbé-Deschamps. "Il est clair que nous n'avons pu notre destin entre nos mains mais on espère qu'Auxerre va s'accrocher et battre Montpellier." Mais s'accrocher à quoi ? Car, depuis la semaine dernière et sa défaite à Marseille (3-0), l'AJA est officiellement en Ligue 2. Et ce dernier match de la saison à domicile a tout pour ressembler à un enterrement. De première classe, évidemment.

"Il faudra qu'on termine proprement"

Auxerre, 930

© REUTERS

Du côté ajaïste, le refrain est connu : honneur du maillot et respect de la compétition. "Il faudra qu'on termine proprement", a déclaré l'entraîneur de l'AJA, Jean-Guy Wallemme. "Montpellier viendra pour gagner, mais à nous de respecter le maillot et de tout faire pour que le championnat reste équitable." Son capitaine, Stéphane Grichting, tient peu ou prou le même discours. "On va quand même sincèrement jouer le jeu, faire le meilleur match possible, même si on s’attend à tomber face à une équipe meilleure que nous", a déclaré le Suisse sur RTL. Grichting rappelle une évidence : Montpellier est une "meilleure équipe" qu'Auxerre. Il y a le niveau de jeu. Mais il y a aussi l'état d'esprit. Et de ce point de vue là, on ne peut pas dire que les Auxerrois aient fait preuve de beaucoup d'envie, dimanche dernier, sur la pelouse du Vélodrome. Quant au dernier match à domicile, l'AJA en a tout simplement pris trois en moins de dix minutes par Bordeaux.

Dans ces conditions, que peut espérer le PSG ? Que de jeunes éléments auxerrois se mettent en évidence, pour être transférés ou pour jouer l'année prochaine en L2, que les supporters bourguignons ne soient pas trop remontés contre leurs dirigeants et leur président, Gérard Bourgoin (ce n'est pas gagné) ou encore que Montpellier dévisse. "Ce n'est pas impossible qu'avec la tension, ils (les Montpelliérains) pètent un peu les plombs ou que ça devienne plus difficile pour eux", souligne Jallet. Et si, plus qu'Auxerre, c'était finalement Montpellier qui était la meilleure (petite) chance du PSG ?