Football : les Bleus ont cédé face à la Roja... et la vidéo

  • A
  • A
Football : les Bleus ont cédé face à la Roja... et la vidéo
L'arbitre a validé le deuxième but espagnol après consultation de la vidéo. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

L'équipe de France a perdu face à l'Espagne (0-2) en match amical, mardi soir au Stade de France. L'arbitrage vidéo a invalidé un but de Griezmann et a accordé le 2-0 pour la Roja. 

Les Bleus ont pris une leçon d'espagnol. Trois jours après avoir dominé le Luxembourg, l'équipe de France s'est logiquement inclinée face à l'Espagne (0-2), mardi soir en match amical. Devant leurs supporters du Stade de France, les hommes de Didier Deschamps pensaient avoir ouvert le score, par l'intermédiaire d'Antoine Griezmann. Mais l'arbitrage vidéo en a décidé autrement, et les Espagnols ont fini par concrétiser leur nette domination par deux buts de David Silva et Gerard Deulofeu dans les vingt dernières minutes de jeu. 

Une première période en apnée. La rencontre, disputée dans un Stade de France plein par une douce soirée de mars, s’annonçait pourtant prometteuse. Pour sa première titularisation, Kylian Mbappé a ainsi été tout proche d’ouvrir le score (5e) d’un extérieur du droit parfaitement repoussé du pied par David De Gea. Puis, quelques minutes plus tard, la tête de Laurent Koscielny a été sauvée in extremis par Gerard Piqué, sur sa ligne (11e).

Mais après ces deux éclairs, les Français ont pris la foudre espagnole de toutes parts. Bien supérieure techniquement, nettement dominatrice au milieu de terrain, la Roja a récité son football de passes pendant toute la première période, sans parvenir à conclure. Les Bleus ont alors été proches de la rupture, mais la frappe d’Andrès Iniesta est d’abord passé tout près du poteau gauche  (14e), puis son tir du droit aux six mètres a été arrêté par Hugo Lloris, impérial dans ses cages (28e). En apnée, l’équipe de France avait au moins le mérite de ne pas se noyer. 

La vidéo n'a pas aidé les Bleus. Elle pensait même avoir définitivement sortie la tête de l'eau aux vestiaires, quand Antoine Griezmann a marqué d'une belle tête dès le début de la seconde période (48e). Mais l'arbitre a logiquement invalidé le but grâce à l'aide de l'arbitrage vidéo, pour une position de hors-jeu de Kurzawa, passeur presque décisif. L'officiel n'a cependant pas eu besoin d'aide extérieure pour accorder un penalty totalement justifié à l'Espagne, converti par David Silva (68e). 

La vidéo a définitivement souri à la Roja dix minutes plus tard : le but de Deulofeu, d'abord refusé pour hors-jeu, a été finalement accordé par l'arbitre après communication avec son assistant (78e). Mais l'Espagne, nettement dominatrice, n'avait pas besoin de ça pour maîtriser son sujet. Les jeunes Bleus, aussi talentueux soient-ils, ont encore beaucoup à apprendre.