Fernando Alonso sur son accident : "Nous avons de la chance" d'être vivants

  • A
  • A
Fernando Alonso sur son accident : "Nous avons de la chance" d'être vivants
Fernando Alonso salue la foule après être sorti indemne d'un terrible accident, dimanche.@ Paul CROCK/AFP
Partagez sur :

ACCIDENT - Le double champion du monde espagnol a été victime d'un terrible accident, dimanche, lors du premier Grand Prix de la saison, en Australie.

Victime d'une terrible collision avec le Mexicain Esteban Gutiérrez (Haas), dimanche, lors du Grand Prix d'Australie, Fernando Alonso a fait part de son soulagement de s'en être sorti indemne. "Nous avons de la chance d'être 'OK' tous les deux. C'est grâce à la sécurité de ces voitures qu'on est encore vivants", a reconnu le pilote McLaren. "C'était un moment effrayant et je suis heureux de pouvoir être là devant vous. Je suis très reconnaissant à la FIA (Fédération internationale de l'automobile, ndlr) pour les mesures de sécurité qu'elle a mises en place. C'est la seule raison pour laquelle je suis toujours en vie."

Alonso percute l'arrière de la monoplace de Gutiérrez :

Alonso a eu de bonnes raisons d'avoir peur : après avoir touché l'arrière de la monoplace Haas de Gutiérrez, sa McLaren est partie en tonneau dans les airs et est venue s'écraser contre un rail de sécurité.

L'état de la voiture traduit la violence du choc :

Monoplace d'Alonso à Melbourne (1280x640)

Paul CROCK/AFP


Simple genou endolori. Visiblement sonné, l'Espagnol, qui s'en est sorti avec seulement un genou endolori, a salué la foule après s'être extirpé de ce qui n'était plus qu'une épave déchiquetée. Le pilote McLaren, âgé de 34 ans, disputait son 253ème Grand Prix depuis 2002 mais il était rarement sorti aussi fort de la piste. De gros progrès ont été faits pour la sécurité en F1, sous l'égide de la FIA, depuis l'accident mortel du Français Jules Bianchi, très proche d'Alonso, au Grand Prix du Japon 2014.