Fair-play financier : le PSG auditionné par l'UEFA

  • A
  • A
Fair-play financier : le PSG auditionné par l'UEFA
Était notamment présent à cette réunion Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du Paris SG.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Les dirigeants du PSG ont été auditionnés jeudi à Nyon, au siège de l'UEFA, dans le cadre de l'enquête qui doit déterminer si le club a respecté le fair-play financier cet été.

Les dirigeants du Paris Saint-Germain ont été auditionnés jeudi après-midi au siège suisse de l'UEFA qui a ouvert début septembre une "enquête formelle" sur le club dans le cadre du fair-play financier, a-t-on appris auprès de l'UEFA.

Une simple "rencontre de routine" selon l'UEFA. L'audition a été qualifiée de "rencontre de routine" par l'UEFA, confirmant une information de L'Equipe.fr. La réunion a eu lieu au siège de l'UEFA à Nyon entre des responsables du PSG et "l'instance de contrôle financier des clubs dans le cadre de l'enquête ouverte début septembre", a précisé l'instance européenne. Étaient présents à cette réunion Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du Paris SG, Victoriano Melero, le secrétaire général du club ainsi que Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint et Benoït Muller, le directeur financier, a précisé l'UEFA.

Réunions régulières dans les prochains mois. L'UEFA avait ouvert début septembre une enquête à l'encontre du Paris SG qui a recruté cet été le Brésilien Neymar contre 222 millions d'euros et a obtenu le prêt du Monégasque Kylian Mbappé, assorti d'une option d'achat estimée à 180 millions d'euros, bonus compris. "Au cours des prochains mois, la Chambre d'enquête de l'Organisme de contrôle financier des clubs de l'UEFA se réunira régulièrement afin d'évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire", avait alors précisé l'UEFA.

Le PSG déjà sanctionné par le passé. Le PSG avait déjà été sanctionné en 2014 à la suite d'un contrat passé avec l'office du tourisme du Qatar, que l'UEFA avait jugé surévalué. Les sanctions (lourde amende, restriction de joueurs inscrits en Ligue des champions, etc...) ont été levées depuis. Une récidive pourrait lui coûter cher.