Euro 2016 : l'Islande tient le Portugal en échec

  • A
  • A
Euro 2016 : l'Islande tient le Portugal en échec
Bjarnason a inscrit face au Portugal le premier but de l'histoire de l'Islande dans un Euro.
Partagez sur :

LE "TOP LAB" - Menée et dominée par le Portugal, l'Islande a égalisé grâce à Birkir Bjarnason et signe un match nul au goût de victoire, pour son premier match dans un Euro.

LE "TOP LIVE"

Un contre 330.000. Ainsi pouvait-on présenter cette affiche du premier tour de l'Euro entre le Portugal, emmené par sa star Cristiano Ronaldo, et l'Islande, pays le moins peuplé de la compétition, avec 330.000 habitants seulement. Découvrez ici notre "Top Lab", un classement non chronologique (et subjectif, évidemment) des moments forts du match, à la sauce Lab Euro.

Le tableau d'affichage

PORTUGAL 1-1 ISLANDE (à Saint-Étienne)

  • Nani 31ème (passe décisive de Vierinha)

  • Bjarnason 51ème (passe décisive de Gudmundsson)

>> Retrouvez le film du match ici

1. Absence coupable. Alors que rien ne semblait devoir contrarier le Portugal après une première période totalement maîtrisée, un oubli de la défense portugaise, et notamment de Pepe et Vierinha, a permis aux Islandais de revenir dans la partie (51ème). Avant d'être à la réception du centre de Johann Gudmundsson, Birkir Bjarnason a eu le temps de déballer sa tente, d'allumer un feu et de finalement la mettre au fond, sans opposition.



Il s'agit du premier but de l'Islande dans un tournoi majeur :



2. Ronaldo, non. La star du Real, qui entamait sa septième grande compétition internationale avec la sélection portugaise, n'a pas été en réussite. Frappe non cadrée (23ème), ballon manqué (26ème), tir trop croisé (47ème), tentative trop molle (73ème), le triple Ballon d'Or a également manqué la balle de match, de la tête, sur un centre venu de la droite de Nani (85ème).



3. Nani, na ! Remplaçant lundi soir de Quaresma, régulièrement critiqué pour son manque d'efficacité, encore criant quelques minutes auparavant sur une tête (voir plus bas), le joueur de Fenerbahçe n'a pas manqué l'occasion d'ouvrir son pied droit (et le score) sur un centre venu de la droite de Vierinha (31ème). La digue islandaise, qui avait résisté pendant la première demi-heure, venait de céder. Mais, en Islande, on a l'habitude des tempêtes...



Nani a inscrit le 600ème but de l'histoire de l'Euro :



4. Halldorsson du bon pied. On le sait : l'Islande dispose (également) d'une grande équipe de handball. Et, à la 21ème minute de jeu, Hannes Haldorsson a réalisé une parade que ses collègues handballeurs n'auraient pas reniée. Du pied droit, le portier islandais a repoussé la tête à bout pourtant de Nani, qui était parvenu à reprendre un centre millimétré venu de la gauche de Cristiano Ronaldo.

5. Quaresma ménagé. Ricardo Quaresma, qui souffrait d'une douleur musculaire à la cuisse droite, a été laissé sur le banc au coup d'envoi. La star portugaise (enfin loin derrière Ronaldo, quand même) s'est signalé dès son entrée en jeu. Mais sa frappe au premier poteau a été parfaitement sortie par Haldorsson.

Les compositions d'équipe :

Portugal : Rui Patricio - Vieirinha, Pepe, Ricardo Carvalho, Guerreiro - João Mario (Quaresma 76), Pereira, Moutinho (Sanches 71) - André Gomes (Eder 84) - Nani, Cristiano Ronaldo (cap)

Islande : Halldórsson - Sævarsson, R. Sigurdsson, Árnason, Skúlason - Johann Gudmundsson (Theódór Bjarnason 90), Gunnarsson (cap), Sigurdsson, Bjarnason - Sigthórsson (Finnbogason 81), Böðvarsson