Euro 2016 : Marc Wilmots, le sélectionneur belge, sévèrement taclé sur Twitter

  • A
  • A
Euro 2016 : Marc Wilmots, le sélectionneur belge, sévèrement taclé sur Twitter
Un vendredi soir cauchemardesque pour Marc Wilmots, le sélectionneur de la Belgique. @ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

Les choix de l’entraîneur des Diables Rouges, éliminés par le pays de Galles vendredi soir, ont été vivement critiqués sur les réseaux sociaux. 

ON POSE ÇA LA

L’avenir de Marc Wilmots à la tête des Diables Rouges s’écrit en pointillés. Le sélectionneur belge a été largement critiqué sur les réseaux sociaux après l’élimination de son équipe par le pays de Galles (3-1), vendredi soir, en quarts de finale de l’Euro. Dans le viseur des internautes : ses choix tactiques, notamment ses remplacements en fin de rencontre, alors que la Belgique était menée au score.

Florian Gazan, chroniqueur sur L’Équipe 21 et RTL, n’a par exemple pas compris l’entrée tardive de Michy Batshuayi, l’attaquant de l’OM, à la 83e minute de jeu.

Pour d’autres internautes, Marc Wilmots souffre de la comparaison avec les autres sélectionneurs, notamment avec Antonio Conte, l’actuel coach de l’Italie et futur entraîneur d’Eden Hazard à Chelsea la saison prochaine.

Certains ont même réussi à faire un parallèle entre le programme d’Europe Écologie Les Verts et la tactique de Marc Wilmots.

Enfin, d’autres internautes ironisent en proposant à l’ancien joueur de Bordeaux de faire ses valises pour la Ligue 1, au cas où il viendrait à quitter son poste.

Wilmots ne prend "pas de décision à chaud". Malgré ces critiques tous azimuts - émanant même parfois de ses joueurs, comme le gardien Thibaut Courtois -, Wilmots n’a pour l’instant pas pris de décision sur son avenir. "Laissez-moi le temps de réfléchir, je ne prends pas de décision à chaud", a-t-il réagi en conférence de presse, après la rencontre. Sous contrat jusqu’en 2018, le sélectionneur belge devrait révéler sa décision dans les prochains jours.