Euro 2016 : Laurent Blanc pourrait succéder à Roy Hodgson à la tête de l'équipe d'Angleterre

  • A
  • A
Euro 2016 : Laurent Blanc pourrait succéder à Roy Hodgson à la tête de l'équipe d'Angleterre
Blanc sur le banc anglais ? @ OLI SCARFF / AFP
Partagez sur :

L'entraîneur français tout juste libéré du PSG est un candidat sérieux pour la Fédération anglaise de football, selon des médias anglais.

A peine libéré, déjà embauché ? Laurent Blanc n'est pas du genre à prendre son temps. Alors que le coach français vient tout juste de quitter ses fonctions d'entraîneur du PSG, il pourrait bien reprendre du service plus vite que prévu, et pas n'importe où. C'est l'équipe nationale anglaise qui pourrait voir l'ancien sélectionneur français débarquer en remplacement de Roy Hodgson, qui a démissionné après la défaite des Three Lions contre l'Islande à l'Euro 2016 (1-2).

Plus qu'une rumeur. Selon de nombreux médias anglais, dont le Mirror et le très sérieux The Independant, le nom de Laurent Blanc circulerait dans les bureaux de la Fédération anglaise de football (FA) pour remplacer Hodgson. Les atouts du Français sont multiples et semblent intéresser sérieusement le football anglais : Blanc connaît bien le championnat anglais pour avoir porté le maillot de Manchester United entre 2001 et 2003, il parle l'anglais couramment. Il est également libre de tout contrat depuis la rupture de son engagement avec le PSG la semaine dernière. Enfin et surtout, il est très apprécié par David Gill, le vice-président de la FA, qui fait partie du panel des trois grands décideurs de l'avenir de l'équipe nationale. Gill était le chef exécutif de Manchester United quand Laurent Blanc évoluait au club, et il avait été bluffé par les qualités du défenseur français, notamment dans la formation de jeunes pousses comme Rio Ferdinand. 

La FA pressée. Il faut dire que le temps presse du côté de la fédération anglaise pour trouver un remplacement à Hodgson. Toujours selon le Mirror, le coach de l'équipe d'Angleterre des moins de 21 ans Gareth Southgate, qui était pressenti pour prendre l'intérim après Hodgson, aurait finalement refusé l'offre, jugeant un contrat temporaire de ce type trop risqué pour sa réputation et sa carrière de coach. Le timing est donc parfait pour Laurent Blanc, le Français étant libre de tout contrat.

Wenger dans les papiers. L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger serait également considéré par la fédération anglaise comme un successeur potentiel, mais celui-ci est dans une situation très différente de Blanc avec son club londonien, qui souhaite à tout prix le garder aux commandes. Le coach de Leicester Claudio Ranieri ou l'entraîneur des Etats-Unis Jürgen Klinsmann font également partie des noms qui reviennent à de multiples reprises dans les médias britanniques ces jours-ci. Le panel décisionnel de la FA doit se réunir dès cette semaine pour discuter de l'identité du futur entraîneur des Three Lions. Que celui-ci soit de nationalité française serait certes historique, mais ceci est visiblement loin d'être impossible.