Pourquoi la France a de très fortes chances d’affronter l’Irlande du Nord en huitièmes de finale

  • A
  • A
Pourquoi la France a de très fortes chances d’affronter l’Irlande du Nord en huitièmes de finale
Les Bleus seront fixés mercredi soir sur leur prochain adversaire.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

PROBABILITÉ - Après les résultats de mardi soir (et avant ceux de mercredi), les Bleus sont de plus en proches de l’Irlande du Nord.

Pour les Bleus, on y voit un peu plus clair. Après leur match nul de dimanche dernier, contre la Suisse (0-0), on savait déjà que les joueurs de Didier Deschamps affronteraient le troisième du groupe C, D ou E en huitièmes de finale de l'Euro 2016, dimanche après-midi, au Parc OL, à Lyon (avec 9 possibilités sur 15 d’affronter celui du groupe C). La victoire de la Turquie sur la République tchèque (2-0), mardi soir, a acté la qualification de l’Irlande du Nord (groupe C) parmi les quatre meilleurs troisièmes de la phase de groupes. En effet, l’Albanie et la Turquie (3 points et différence de buts de -2) finiront obligatoirement derrière les Nord-Irlandais (3 points et différence de buts de 0), qualifiés avant même les derniers matches des groupes E et F.

Comme la Slovaquie, 3ème du groupe B avec 4 points, est elle aussi assurée de finir parmi les quatre meilleurs troisièmes, il ne reste plus que six combinaisons possibles de meilleurs troisièmes - celles comprenant les troisièmes des groupes B et C, donc -, en attendant les matches des deux derniers groupes mercredi soir (groupes E et F).

Vous suivez toujours ? 

Les six combinaisons possibles sont : meilleurs troisièmes issus des groupes ABCD, ABCE, ABCF, BCDE, BCDF et BCEF.

En fonction de ces combinaisons, un meilleur troisième est attribué au vainqueur du groupe A, la France donc, selon un tableau établi avant la compétition. Et, dans cinq cas sur six, soit 83%, il s’agit de l’Irlande du Nord (ABCD, ABCE, ABCF, BCDE et BCDF).

Tableau des meilleurs troisièmes Euro

UEFA


La seule hypothèse où la France affronterait le troisième du groupe E est donc si les trois meilleurs troisièmes sont issus des groupes BCEF.

En dehors de l’Irlande du Nord, la France n’a donc plus que trois autres adversaires potentiels : la Belgique, la Suède et l’Irlande (celle du Sud, l’Eire). L’hypothèse qui mènerait à un huitième de finale face au troisième du groupe E est guère probable mais loin d’être impossible.

Il faudrait d’abord que le Portugal fasse match nul ou gagne contre la Hongrie, déjà qualifiée pour les huitièmes, à 18 heures. Dans ce cas-là, le troisième du groupe F - Hongrie, Islande, Portugal ou Autriche - serait lui aussi parmi les meilleurs troisièmes.

Mais cela ne suffirait pas encore pour jeter le troisième du groupe E dans les bras de la France. Il faudrait ensuite que la Suède batte la Belgique par trois buts d’écart maximum (ou moins si, dans le même temps, l’Eire ne gagne pas face à l’Italie) ou/et que l’Eire batte l’Italie. Dans ces cas-là, le troisième du groupe E serait parmi les meilleurs troisièmes. Et toutes les conditions seraient alors remplies pour que la France affronte le troisième du groupe E.

Résumons, et admettons que le Portugal ne perde pas contre la Hongrie à 18 heures, ce qui, avouons-le, relève quand même du possible...

La France affronterait en huitièmes de finale :

>la Belgique, si elle perd contre la Suède et que l’Eire ne gagne pas contre l’Italie.

>la Suède, si elle gagne contre la Belgique et que, dans le même temps, l’Eire bat l’Italie par un écart de buts supérieur au sien de 2 unités.

>l’Eire, si elle bat l’Italie et que la Belgique bat la Suède ou que la Belgique et la Suède font match nul OU que la Suède bat la Belgique et que l’Eire gagne par moins de 2 buts d'écart

>l’Irlande du Nord, dans tous les autres cas de figure

On espère que vous avez tout compris. Rendez-vous dès 18 heures. Si le Portugal perd, on sera tout de suite fixé et la France affrontera l’Irlande du Nord !