Espagne-Atlético: Quand Griezmann s'agace contre son propre public

  • A
  • A
Espagne-Atlético: Quand Griezmann s'agace contre son propre public
"Griezmann a fait ce qu'il avait à faire, même si, et c'est normal, les gens voulaient gagner", a dédramatisé dimanche soir son entraîneur Diego Simeone.@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

Les supporters de l'Atlético lui ont reproché d'avoir joué la montre dans les dernières minutes du match plutôt que d'essayer de marquer un but, ce qui n'a pas plu à l'attaquant français.

L'Atlético Madrid a gagné mais Antoine Griezmann a fini le match énervé dimanche contre Valence (1-0) : avec de grands gestes agacés, l'attaquant a reproché à ses propres supporteurs de l'avoir sifflé alors qu'il venait de ralentir une contre-attaque pour jouer la montre.

Calmer le jeu. Dans le temps additionnel de la rencontre, le Français a préféré calmer le jeu plutôt que de tenter d'inscrire un second but. Et il a mal réagi aux sifflets descendus des gradins du stade Metropolitano, ravivant le spectre d'une rupture avec ses supporteurs, qui semblent avoir du mal à lui pardonner d'avoir rendu publiques ses envies d'ailleurs.



Simeone prend sa défense. "Griezmann a fait ce qu'il avait à faire, même si, et c'est normal, les gens voulaient gagner", a dédramatisé son entraîneur Diego Simeone. "Les joueurs sont ceux qui interprètent le mieux ce qu'ils doivent faire sur le terrain. Griezmann n'a fait que des bons choix ce soir. Même s'il n'a pas marqué et n'a pas pu être à la finition des actions, il a su tenir le ballon quand il fallait le faire, sans attaquer de manière inutile. C'est un joueur extraordinaire quand il est en forme, comme en ce moment", a-t-il fait valoir.

Un transfert l'été prochain ? Relancé sur ce sujet en conférence de presse, Simeone a botté en touche, niant toute "affaire Griezmann". "Tout le monde est reparti content, tous les supporters font la fête chez eux et tout le monde est heureux", a-t-il tranché. Les relations entre Griezmann et ses supporteurs se sont tendues l'été dernier après des propos du Français faisant état d'un possible départ vers Manchester United alors que l'Atlético était interdit de recrutement par la Fifa et n'aurait pas pu le remplacer. Finalement, "Grizi" avait prolongé à Madrid jusqu'en 2022 en présentant ses excuses au public "colchonero". Selon la presse catalane, Griezmann se serait néanmoins mis d'accord avec le FC Barceloneen vue d'un transfert l'été prochain, même si le club catalan a démenti.