Tour de France : revivez la 11ème étape entre Eymet et Pau

  • A
  • A
 Tour de France : revivez la 11ème étape entre Eymet et Pau
Marcel Kittel n'a laissé aucune chance à ses rivaux. @ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Marcel Kittel a remporté, au sprint, sa cinquième victoire d'étape de l'édition 2017. Le Polonais Bodnar a été repris à 200 mètres de l'arrivée. 

L'ESSENTIEL

Avec Marcel Kittel, il n'y a rien à faire. L'Allemand, intouchable, a remporté mercredi au sprint sa cinquième victoire du Tour 2017, à Pau, lors de la 11ème étape. Seul le Polonais Maciej Bodnar, repris à 200 mètres de l'arrivée, a tenté d'animer une journée sans sel et sans saveur. L'étape a également été marquée par plusieurs chutes, dans lesquelles ont été impliqués, sans gravité, Romain Bardet et Alberto Contador. Pas de changement au classement général, à la veille de l'étape-reine des Pyrénées. 

Les infos à retenir :

  • Marcel Kittel a encore été intouchable au sprint, à Pau 

  • Le Polonais Maciej Bodnar, échappé du début à la fin, a été repris à 200 mètres de l'arrivée

  • Plusieurs chutes, impliquant notamment Romain Bardet et Alberto Contador, ont émaillé cette étape 

Kittel a plus de puissance. Le scénario était couru d'avance. Cette 11ème étape, sans difficultés majeures entre Eymet et Pau, était cousue main pour les sprinteurs et donc, par ricochet, pour Marcel Kittel. L'Allemand a encore fait parler sa (toute) puissance pour facilement remporter son cinquième succès, devant le Néerlandais Dylan Groenewegen et le Norvégien Edvald Boasson Hagen. 

Trop fort, Kittel a déjà battu son propre record de victoires sur une édition (4 en 2013 et 2014). Peut-il s'approcher du record absolu de 8 succès en un Tour, partagé par le Français Charles Pélissier, les Belges Eddy Merckx et Freddy Maertens ? Sachant que depuis le départ l'Allemand n'a été battu au sprint que par Arnaud Démare, contraint à l'abandon, tout est envisageable pour ce géant en (maillot) vert. 

Bodnar a tout tenté. La victoire de Kittel est indiscutable, mais l'ennui a été au rendez-vous toute la journée. Seule éclaircie : le courage et le panache de Maciej Bodnar, le "héros" du jour. Après une échappée de plus de 200 kilomètres, le Polonais, héroïque dans les 20 derniers kilomètres, a donné énormément de fil à retordre au peloton avant d'être repris à... 250 mètres de l'arrivée. La belle histoire n'était pas loin. 



Des chutes en série. Si les téléspectateurs n'ont pas beaucoup vibré, le peloton a vécu quelques moments agités, avec trois chutes collectives. La première s'est produite à 95 km de l'arrivée, au moment du ravitaillement, et a particulièrement touché l'équipe Astana. La formation kazakhe a d'abord perdu l'Italien Dario Cataldo, l'un des lieutenants de Fabio Aru, contraint à l'abandon. Le Danois Jakob Fuglsang (Astana également), 5e au général (à 1 minute 37 de Froome), a lui aussi été touché mais a pu recoller au peloton. 

Une seconde chute collective, avec moins de dégâts, a eu lieu un peu plus tard à 55 km de l'arrivée. Romain Bardet, troisième au général, a été légèrement touché au genou gauche, sans plus de conséquences. Puis Alberto Contador est tombé à son tour, sans gravité, à 20 km de l'arrivée, sa troisième chute de l'édition 2017. Quand ça ne veut pas...

Vivement jeudi. Après deux étapes de plat bien plates, le peloton met jeudi le cap sur les Pyrénées, pour une 12ème étape alléchante et difficile jusqu'à Peyragudes, après l'ascension du Port de Balès, classé hors-catégorie. Une (grande) explication entre favoris est fortement espérée. 

Le classement de la 11ème étape : 

1. Marcel Kittel (ALL/QST) les 203,5 km en 4h34:27.
(moyenne: 44,5 km/h)
2. Dylan Groenewegen (HOL/LNL) à 0:00.
3. Edvald Boasson Hagen (NOR/DDT) 0:00.
4. Michael Matthews (AUS/SUN) 0:00.
5. Daniel McLay (GBR/TFO) 0:00.

Le classement général : 

1. Christopher Froome (GBR/Sky) 47h01:55.
2. Fabio Aru (ITA/AST) à 0:18.
3. Romain Bardet (FRA/ALM) 0:51.
4. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0:55.
5. Jakob Fuglsang (DAN/AST) 1:37.