Coupe du monde de rugby : les cartons rouges, une rareté

  • A
  • A
Coupe du monde de rugby : les cartons rouges, une rareté
Agustin Ormaechea, le demi de mêlée uruguayen, a été le premier joueur exclu du Mondial 2015.@ Adrian DENNIS/AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le demi de mêlée de l'Uruguay, Agustin Ormaechea, a été mardi soir le premier joueur exclu du Mondial.

L'un des petits Poucets de la Coupe du monde de rugby, l'Uruguay, 19e au classement mondial, a tristement marqué l'histoire de la Coupe du monde 2015, mardi soir, lors de son match perdu face au Fidji (47-15). En effet, les Teros, comme on les surnomme, ont été la première équipe de cette édition à être sanctionnée d'un carton rouge. C'est le demi de mêlée de l'équipe sud-américaine, Agustin Ormaechea, qui a dû quitter prématurément la pelouse après avoir reçu deux cartons jaunes. Le n°9 uruguayen, qui évolue en France, au Stade montois (Pro D2), a d'abord été sanctionné pour un plaquage illicite à la 3e minute de jeu, entraînant un essai de pénalité contre son équipe. Puis Ormaechea, par ailleurs auteur d'un essai, a laissé ses coéquipiers à 14 à la 66e minute après une altercation dans l'en-but avec le talonneur fidjien Salesi Ma'afu.

Ormaechea est exclu face aux Fidji (cartons jaunes à 0'24" puis 2'41") :

2,3 cartons rouges de moyenne. Il a donc fallu attendre la 4e journée de la phase de groupes pour voir la première exclusion de ce Mondial. Comme au football, l'exclusion intervient après deux cartons jaunes mais peut également être prononcée directement, en cas de gestes dangereux. Sauf qu'au rugby, le carton jaune conduit à une exclusion temporaire de dix minutes (le football réfléchit lui aussi à une exclusion temporaire). L'équipe qui reçoit un carton jaune au rugby en paie déjà donc un prix très fort, ce qui explique la rareté des cartons rouges. Même si les matches couperets arrivent seulement, ce Mondial sera donc vraisemblablement dans la moyenne des sept premières éditions (2,3 cartons rouges). Le record d'exclusions sur une édition est co-détenu par les éditions 1995 et 1999, avec quatre cartons rouges. A l'inverse, il n'y avait eu aucun lors de l'édition 2003, en Australie.

Le Canada et les Tonga sont les deux équipes qui ont reçu le plus de cartons rouges dans l'histoire : trois. Les Canadiens en avaient eu deux d'un coup lors de leur match face à l'Afrique du Sud, en 1995, après une bagarre qui avait également coûté un carton au Springbok James Dalton.

Warburton, le rouge qui compte. Si la France n'a jamais été sanctionnée d'un carton rouge, les Bleus ont en revanche profité d'une telle décision arbitrale à trois reprises : en 1995, contre les Tonga (victoire 38-10), en 2007 face à la Namibie (87-10) et enfin, lors de la demi-finale contre le pays de Galles, en 2011 (9-8), avec le plaquage cathédrale (et donc dangereux) de Sam Warburton sur Vincent Clerc. C'est la seule exclusion qui a réellement compté dans un match à élimination directe lors d'un Mondial puisque la deuxième, qui a concerné également un Gallois d'ailleurs, Huw Richards, face aux All Blacks en 1987 (7-49), a été prononcée à trois minutes de la fin du temps réglementaire et n'a eu aucune influence sur le résultat final.

Warburton est exclu pour un plaquage cathédrale sur Clerc :