VIDÉO - Neuer sauve l'Allemagne

  • A
  • A
VIDÉO - Neuer sauve l'Allemagne
Manuel Neuer a arrêté le tir de Benzema.@ Reuters
Partagez sur :

LE MUR - Le gardien de l'Allemagne a réalisé une parade décisive pour permettre à son équipe de se qualifier en demi-finale.

Pas surpris. Il n'est pas le gardien de but du grand Bayern Munich pour rien. Manuel Neuer, le dernier rempart de l'équipe d'Allemagne, a réalisé une parade décisive dans les dernières secondes du quart de finale entre la France et la Mannschaft, remporté par son équipe (1-0). Sur un centre du côté du droit, Karim Benzema contrôle sur la gauche de la surface de réparation. L'attaquant des Bleus se décale et déclenche une énorme frappe. Mais en face, Manuel Neuer n'est pas surpris. D'une manchette pleine d'autorité et de force, il repousse le tir soudain du joueur du Real Madrid. Il ne restait alors plus que quelques secondes à jouer dans le temps additionnel du match (94e minute). Manuel Neuer est assurément un des grands bonshommes de la qualification de l'Allemagne en demi-finale du Mondial.

Les compositions. Comme attendu, Didier Deschamps a décidé de titulariser Antoine Griezmann à la place d'Olivier Giroud. Le joueur de la Real Sociedad évolue sur le côté gauche tandis que Mathieu Valbuena occupe, lui, le côté droit. Karim Benzema est titulaire à son poste de prédilection, en pointe. Du côté allemand aussi, Joachim Löw a modifié son onze de départ. Et davantage en profondeur. Oublié le 4-3-3 qui avait débuté contre l'Algérie, le technicien allemand effectue un retour au 4-2-3-1 avec Philip Lahm à son poste d'origine et Miroslav Klose en pointe. Thomas Müller, auteur de quatre buts depuis la début de la compétition, est aligné à droite. Mario Götze est sur le banc.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

COMPOSITION - Les Bleus avec Griezmann ou Giroud ?

ÉPIDÉMIE OU INTOX - Sept joueurs allemands malades ?

BONS PLANS - Où voir France-Allemagne sur grand écran ?

STATS - Cinq choses à savoir sur France-Allemagne

OPTIMISME - France-Allemagne : les raisons d'y croire