Ribéry n'a pas voulu prendre de cortisone

  • A
  • A
Ribéry n'a pas voulu prendre de cortisone
Ribéry a déclaré forfait poru le Mondial 2014.@ REUTERS
Partagez sur :

PHARMACIE - L'ailier français a expliqué à un média allemand qu'il ne voulait pas se faire injecter de cortisone. Une version bien différente de celle avancée par le staff des Bleus.

Psychodrame. Le psychodrame autour du forfait de Franck Ribéry à la Coupe du Monde au Brésil n'est toujours pas terminé. L'ailier français a déclaré samedi après-midi à l'agence de presse allemande SID qu'il n'a pas voulu suivre le protocole de soins du staff des Bleus : "Je ne souhaitais pas me faire injecter de la cortisone. Je sais que ce n'est pas bon". Une version qui contredit celle du médecin de l'équipe de France, Franck Le Gall. Le membre du staff des Bleus a expliqué jeudi que Ribéry n'a pas pu se faire soigner à cause de sa phobie des piqûres. Ce à quoi l'ailier du Bayern Munich a répliqué, dans cette même interview : "Je n'ai pas peur des piqûres".

Polémique avec le staff français. Franck Ribéry a continué en défendant le médecin de son club du Bayern Munich, dont le protocole médical a été mis en cause par le staff médical français. "C'est injuste. Je ne peux pas accepter qu'on fasse des reproches au Dr Müller-Wohlfahrt (le médecin du club bavarois). Il m'a toujours aidé. Il fait les choses correctement". Puis il a ajouté : "Sans lui, je ne sais pas si jouerais au football comme je le fais." Et il conclut de manière cinglante : "Müller-Wohlfahrt avait transmis tous les documents à l'équipe de France, il avait aussi proposé de me soigner à nouveau. Ca a été refusé". Le staff médical de l'équipe de France devrait apprécier.

Lombalgie. Une lombalgie chronique l'a forcé à renoncer à participer à la Coupe du monde le 6 juin dernier. Touché au dos et absent des terrains depuis plusieurs semaines, il n'avait pas pu s'entraîner normalement avec ses coéquipiers. Son forfait, conjugué à celui du Lyonnais Clément Grenier, a obligé le sélectionneur Didier Deschamps a convoqué Morgan Schneiderlin et Rémy Cabella en renfort. Les Bleus affronteront le Honduras dimanche soir (21h) pour leur premier match de la Coupe du monde.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

Ribéry a la phobie des piqûres

Franck Ribéry privé de Mondial !

GROUPE E - Ce qui attend les Bleus