L'Uruguay boute l'Italie hors du Mondial

  • A
  • A
L'Uruguay boute l'Italie hors du Mondial
@ REUTERS
Partagez sur :

EN UN CLIC - L'Uruguay a battu l'Italie (1-0) et se qualifie pour les huitièmes de finale.

Le moment où tout a basculé* : Jusqu'à la 81e minute, la défense italienne et Gianluigi Buffon avaient tout repoussé, tout cadenassé. Et puis Diego Godin a surgi sur un corner pour marquer - du dos ! - le but qui a sorti l'Uruguay du guêpier italien et l'a envoyé en huitièmes de finale de la Coupe du monde. L'Italie, réduite à dix à l'heure de jeu, est éliminée dès le premier tour du Mondial pour la deuxième fois de rang.

La biscotte : On a rapidement senti que ce match tendu ne se se terminerait pas à onze contre onze. Et c'est finalement l'Italien Claudio Marchisio qui a vu rouge, peu avant l'heure de jeu. Sur un ballon perdu, le milieu de terrain de la Juventus Turin a sévèrement taclé Arevalo Rios au niveau de la cheville, sous les yeux de l'arbitre, qui a logiquement décidé d'exclure le n°8 de la Nazionale. 

Le boucher : Chassez le naturel, il revient au galop... Déjà suspendu à deux reprises dans le passé pour avoir mordu un adversaire, l'attaquant de la CelesteLuis Suarez a remis ça, mardi, en s'en prenant à Giorgio Chiellini. Le défenseur de la Juventus Turin a même montré l'état de son épaule pour justifier ses dires... Si la commission de visionnage de la Fifa s'empare de cette affaire, l'attaquant de Liverpool pourrait manquer le huitième de finale de l'Uruguay, qu'il disputera samedi prochain face au vainqueur du groupe C (Colombie ou Côte d'Ivoire).



Celui qui aurait dû rester chez lui : Dès la 3e minute de jeu, Mario Balotelli a fini au sol après un contact avec deux Uruguayens. Après s'être touché le genou gauche, l'attaquant de l'AC Milan a repris sa place, clopin-clopant. One l'a revu qu'une vingtaine de minutes plus tard, sur une intervention aussi inefficace que dangereuse sur Martin Caceres, qui lui a valu un carton jaune logique, son deuxième dans la compétition, qui l'aurait privé d'un éventuel huitième de finale... En fait, son Mondial s'est terminé à la mi-temps de cet Uruguay-Italie. le sélectionneur de la Nazionale, Cesare Prandelli, l'a en effet sorti sans que l'on sache si cela avait à voir avec son alerte physique en première période ou à sa performance d'ensemble. Jamais bon signe.

Balotelli face à l'Uruguay (930x620)

© REUTERS

Le caviar : Luis Suarez n'est pas seulement un redoutable finisseur (et un "boucher", donc). Il est également un habile remiseur. A la 58e minute de jeu, l'attaquant de Liverpool a remis sur un pas à Cristian Rodiguez dans la surface de réparation. Malheureusement pour la Celeste, l'ancien joueur du PSG a bien trop croisé son tir...

Le "big duel" : Forcément, entre la Nazionale et une équipe d'Uruguay où de nombreux joueurs ont évolué en Serie A, le match a été dur et acharné, particulièrement dans les duels. L'un d'entre eux aurait pu conduire l'arbitre de la rencontre, Marco Rodriguez, à siffler un penalty en faveur d'Edinson Cavani, ceinturé par Christian Bonucci. Mais c'était du "tu me tiens, je te tiens"... L'histoire de ce match.

*Voir la "bible" d'Europe1.fr en short

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Italie-Uruguay

DÉCEPTION - L'Angleterre déjà éliminée

LA SURPRISE - Battue par le Costa Rica, l’Italie inquiète

FOCUS - Cinq choses à savoir sur Costa Rica-Angleterre