L'Allemagne écrase le Portugal d'entrée

  • A
  • A
L'Allemagne écrase le Portugal d'entrée
@ REUTERS
Partagez sur :

EN UN CLIC - La Nationalmannschaft a battu le Portugal 4-0 grâce à Müller (triplé) et Hummels.

Thomas Müller face au Portugal (930x620)

© REUTERS

Le moment où tout a basculé* : Le pari de Joachim Löw face au Portugal (4-0) n'a pas tardé à payer. Pour l'entrée dans la Coupe du monde de la Nationalmannschaft, le technicien allemand avait décidé d'aligner Mario Götze en attaque plutôt qu'un attaquant de métier comme Miroslav Klose ou Lukas Podolski. Et la technique en mouvement du joueur du Bayern Munich a rapidement perturbé l'arrière-garde lusitanienne. Joao Pereira, dépassé en vitesse, a accroché le bras du lutin allemand qui ne s'est pas fait prier pour aller au sol (11e). Thomas Müller, qui avait terminé meilleur buteur de la dernière Coupe du monde, en Afrique du Sud, a exécuté la sentence, en tirant le long du poteau droit.

Götze obtient un penalty pour l'Allemagne :



Le coup de tête : Alors que la Selecçao ne semblait pas encore remise de l'ouverture du score de Müller, Mats Hummels a donné un avantage plus large encore à l'Allemagne sur un corner de Mesut Özil, à la 32e minute de jeu. Le défenseur du Borussia Dortmund a sauté plus haut que la défense centrale portugaise pour catapulter le cuir au fond des filets de l'impuissant portier du Sporting Portugal, Rui Patricio.

La biscotte : Habitué des cartons de toute nature avec le Real Madrid, Pepe a fait très fort pour ses débuts dans le Mondial brésilien. A la lutte avec Müller, il lui a administré un petit raffut. Rien de bien méchant. Sauf que le joueur du Bayern Munich en a fait des tonnes et s'est écroulé au sol. Cela n'a pas plu au défenseur du Real Madrid, qui est allé mettre sa tête contre celle de Müller, alors au sol. L'arbitre serbe de la rencontre, Milorad Mazic, n'a pas hésité à brandir le carton rouge.



La cacahuète : Tancé sur les réseaux sociaux pour sa propension à faire du cinéma, Müller a prouvé qu'il n'était pas qu'un acteur. Sur un centre de Toni Kroos, le joueur du Bayern, a fait étalage de ses talents de buteur. Opportuniste, il a repris un ballon qui traînait au point de penalty pour offrir le 3-0 à son équipe (45e+1).

La boulette sauce tandoori : Et Müller ne s'est pas arrêté là puisque le "couteau suisse" allemand, capable d'évoluer sur un côté, en pointe ou au milieu, a signé à la 78e minute de jeu un troisième but qui lui permet de passer seul en tête du classement des buteurs (3 buts). Il peut remercier le gardien portugais Rui Patricio, qui a repoussé le centre tendu d'André Schürrle juste dans des pieds. Une boulette en forme d'offrande pour le 4-0.

Les Caliméro : Les Portugais ont non seulement perdu le match, le nerveux Pepe, qui sera suspendu automatiquement pour le match face aux Etats-Unis après son carton rouge, mais également deux autres joueurs, sortis sur blessure : l'attaquant de pointe Hugo Almeida, touché à une cuisse, et le latéral Fabio Coentrao, blessé aux adducteurs. Un match définitivement à oublier...

Le geste technique : Très discret sur la pelouse, Raul Meireles a enflammé un temps la twittosphère avec un geste effectué dans le dos de l'arbitre. Mais, contrairement à ce que laissaient penser certaines captures d'écran, Raul Meireles n'effectue pas un double doigt d'honneur mais invite ses coéquipiers à se replacer...

Share photos on twitter with Twitpic

Le people : Pour son entrée dans la compétition, la Nationalmannschaft, troisième des deux dernières éditions, a pu compter sur le soutien de la Chancelière Angela Merkel, qui n'a pas hésité à hurler sa joie sur les deux buts de son équipe.





*Voir la "bible" d'Europe1.fr en short

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Allemagne-Portugal

STATS EXPRESS - Cinq à savoir sur Iran-Nigeria

SUIVEZ LE GUIDE - Sur quelle chaîne suivre les matches à la télévision ?

REVUE D'EFFECTIF - Mondial 2014 : 8 groupes, 32 équipes, un trophée