Une finale Argentine-Allemagne, comme en 1986 et 1990

  • A
  • A
Une finale Argentine-Allemagne, comme en 1986 et 1990
@ REUTERS
Partagez sur :

JAMAIS DEUX SANS TROIS - L'Argentine a éliminé les Pays-Bas aux tirs au but en demies (0-0, 4-2 aux tab).

120'+1 : Au bout d'un match d'un ennui mortel, l'Argentine s'offre le droit de retrouver l'Allemagne en finale, comme en 1986 et en 1990. Ce sera donc une belle puisque l'Albiceleste l'avait emporté en 1986 et la Nationalmannshaft en 1990. Inexistant mercredi soir, Messi a une occasion inespérée de rejoindre Diego Maradona dans la légende.

120'+1' : Maxi Rodriguez envoie l'Argentine en finale ! Cillessen ne parvient qu'à freiner le cuir qui finit sa course au fond des filets. L'Albiceleste remporte cette séance de tirs au but 4 à 2.

120'+1 : Et de deux pour Romero ! Le portier argentin détourne sur sa droite la frappe de Sneijder. Les Argentins ont deux tirs au but d'avance.



120'+1 : Vlaar rate ! Le défenseur néerlandais, excellent au cours de la partie, tire à mi-hauteur sur la gauche de Sergio Romero. Le portier de l'AS Monaco a plongé du bon côté et repousse le cuir.

120'+1 : Le deuxième ticket pour la finale va se disputer aux tirs au but. Après 120 minutes de négation du football, c'est logique.

117' : Messi déborde sur le côté droit et adresse un long centre pour Maxi Rodriguez au deuxième poteau. "Maxi" reprend de volée mais Cillessen s'empare du ballon sans difficulté. D'un seul coup, les Argentins se réveillent. Craindraient-ils davantage les tirs au but que les Néerlandais, qualifiés par ce biais face au Costa Rica ?

115' : L'occasion de Rodrigo Palacio ! Seul face à Cillessen, l'attaquant de l'Inter tente une tête lobée. Le gardien de l'Ajax capte sans difficulté.

110' : Dans le désert footballistique que fut cette demi-finale, on retiendra quand même la performance du défenseur central néerlandais Ron Vlaar, qui évolue à Aston Villa, en Angleterre.



"100% de tacles réussis, 100% de duels aériens gagnés, 11 dégagements, 6 interceptions, 92% de passes réussies"

105'+1 : 0-0.



101' : Le sélectionneur de l'Argentine, Alejandro Sabella, procède à son dernier changement avec la sortie du "Pocho" Ezequiel Lavezzi pour Maxi Rodriguez. Il y a huit ans, le joueur des Newell's Old Boys avait inscrit un but splendide, en huitièmes de finale, face au Mexique (2-1 a.p.). Lors de la prolongation... Bis repetita ?

"Maxi" offre la victoire à l'Argentine face au Mexique en 2006 :

90'+7 : C'en est fini ! Non, pas du match (qui a dit malheureusement ?), mais de l'espoir de voir Tim Krul réaliser un nouvel exploit lors de la séance de tirs au but. Van Gaal a en effet procédé à son dernier changement avec l'entrée en jeu d'Huntelaar à la place de Van Persie.



"Sur les 50 dernières années, les Pays-Bas n'ont jamais eu moins de 10 tirs dans un match. Les Néerlandais n'en ont réalisé que quatre jusqu'à présent."

90'+4 : Les Pays-Bas et l'Argentine vont disputer une prolongation. Compte-tenu de la pauvreté offensive affichée par les deux équipes, ce n'est en aucun cas une surprise. Il y a quand même un vainqueur dans cette demi-finale : l'Allemagne, qui va désormais avoir 24h de récupération en plus que son adversaire + une prolongation...

90'+1 : Mascherano sauve l'Argentine ! Robben avait réussi à s'enfoncer dans la défense argentine mais le milieu de terrain du Barça réussit d'un tacle glissé à contrer la frappe de la star des Oranje.

Mascherano face à Robben (930x620)

© REUTERS

82' : le "Kun" ! La star de Manchester City Sergio "Kun" Agüero, entre en jeu à la place d'Higain, effacé. Est-ce que l'attaquant des Citizens va faire la différence ? Son club se pose en tout cas la question.



75' : Enzo Perez parvient à centrer depuis le côté droit. Higuain devance son défenseur mais sa reprise vient s'échouer dans le petit filet de Cillessen. Pas de regret pour l'ancien attaquant du Real : l'arbitre assistant avait signalé un hors-jeu. A tort.

La compagne de Messi et son fils Thiago assistent au match :



62' : Jordy Clasie remplace de Jong. Il s'agit du deuxième changement, déjà, pour Van Gaal et les Pays-Bas. Il ne lui en reste donc plus qu'un. Choisira-t-il de faire entrer Klaas-Jan Huntelaar, décisif à plusieurs reprises depuis le début de la Coupe du monde, ou de garder son dernier changement en cas de tirs au but, pour faire entrer son gardien Tim Krul, héros face au Costa Rica ? La réponse bientôt.



60' : Un quart d'heure de jeu et toujours aussi peu de choses à voir sous la pluie de Sao Paulo. Ah si, Garay a effectué un dégagement avec une chaussure à la main. LE geste technique de cette deuxième période !

23h03 : C'est reparti à Sao Paulo ! On espère un peu plus de spectacle en deuxième période qu'en première...



45'+2 : Les Pays-Bas et l'Argentine sont à égalité à la pause. Si la performance argentine, sans relief et traversée de quelques fulgurances de Messi, ne surprend pas, les 45 premières minutes néerlandaises, avec un seul malheureux tir de Sneijder au compteur, sont très décevantes. Dans ce Mondial, ce n'est pas la fête tous les jours...

38' : Les Pays-Bas jouent à l'envers. Inoffensifs devant, ils sont inutilement rugueux derrière, à l'instar de Bruno Martins Indi, qui intervient sèchement sur Messi alors que le ballon était loin, très loin...

30' : Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Alors que mardi soir, à la demi-heure de jeu, nous avions déjà vu cinq buts lors de la demi-finale entre le Brésil et l'Allemagne (1-7), la seconde demi-finale entre les Pays-Bas et l'Argentine n'offre pas le spectacle attendu, avec aucune occasion franche à se mettre sous la dent, si ce n'est une tête d'Ezequiel Garay sur corner... Bien maigre.

27' : Choc tête contre tête entre le Néerlandais Georginio Wijnaldum et l'Argentine Javier Mascherano. Le joueur du Barça s'écroule au sol et semble sonné. Quelques secondes plus tard, il est de retour sur la pelouse, ce qui ne manque pas d'interpeller sur la toile...

25' : Dans un match avare en envolées lyriques, c'est le gardien néerlandais, Jasper Cillessen, qui s'illustre avec un geste technique osé devant Higuain venu au pressing. En plus d'avoir réussi son coup, le gardien de l'Ajax Amsterdam s'est permis de jeter un petit regard moqueur en direction de l'attaquant de Naples...

15' : Les deux équipes se craignent et le premier quart d'heure n'a pas donné lieu à grand-chose. Wesley Sneijder a tenté une frappe de volée, des 20 mètres, qui est passée largement à côté (13e). Deux minutes plus tard, Lionel Messi a eu sa première occasion, sur un coup franc à l'entrée de la surface. Mais son tir a été facilement capté par Jasper Cillessen... Les deux équipes sont tendues.

22h00 : Le coup d'envoi a été donné par les Argentins dans une très chaude ambiance, avec une forte colonie néerlandaise.

21h58 : Le stade observe une minute de silence en la mémoire d'Alfredo Di Stefano, décédé lundi, et qui avait porté le maillot argentin à six reprises avant d'être naturalisé espagnol.



21h55 : Les deux équipes font leur entrée sur la pelouse de l'Arena de Sao Paulo, lieu de résidence des Corinthians.

Stade de Sao paulo (930x620)

© REUTERS

21h50 : L'Albiceleste est la seule équipe à avoir remporté ses cinq matches dans le Mondial. Mais elle l'a fait à chaque fois par un but d'écart seulement : Bosnie (2-1), Iran (1-0) et Nigeria (3-2) en phase de groupes, Suisse en huitièmes (1-0 a.p.) et Belgique en quarts (1-0). Lionel Messi en est son meilleur buteur, avec quatre réalisations.



21h45 : L'Argentine n'avait plus disputé une demi-finale depuis 1990. A l'époque, l'Albiceleste avait pris le dessus sur l'Italie (1-1, 4-3 aux tab). A chaque fois qu'elle a atteint le dernier carré (1978, 1986, 1990), elle a réussi à se qualifier pour la finale, pour deux trophées (1978 et 86).



21h40 : Cette demi-finale, c'est également la rencontre entre Arjen Robben et Lionel Messi, deux des meilleurs joueurs du tournoi. La "Pulga" sera associé en attaque à Gonzalo Higuain, qui avait offert la qualification à l'Argentine en quarts de finale, face à la Belgique (1-0). Touché à une cuisse, Angel Di Maria est absent.

Le basketteur tricolore Nicolas Batum assiste à la rencontre :



21h35 : Le sélectionneur des Pays-Bas, Louis van Gaal, qui avait surpris son monde en quarts de finale contre le Costa Rica (0-0, 4-3 aux tab) en sortant son gardien durant la prolongation, tente une fois de plus un coup de poker. Il a décidé de titulariser Nigel de Jong, blessé contre le Mexique en huitièmes de finale (2-1) et célèbre pour son coup de pied au thorax de Xabi Alonso en finale du dernier Mondial. En attaque, le trio Sneijder-Robben-Van Persie (qui était incertain) est aligné. >> A LIRE : Pays-Bas-Argentine : De Jong titulaire, Di Maria absent



21h30 : Les deux équipes s'étaient retrouvées en quarts de finale du Mondial 1998, au stade Vélodrome de Marseille, et les Pays-Bas s'étaient imposés 2-1 après prolongation après un but d'anthologie de Dennis Bergkamp. Le dernier des quatre matches à ce jour, en phase de groupes du Mondial 2010, a laissé moins de souvenirs (0-0).

Bergkamp offre la victoire aux Oranje en 1998 :

21h25 : C'est la cinquième fois que les Pays-Bas et l'Argentine s'affrontent en Coupe du monde. Des quatre confrontations, c'est sans doute la deuxième qui a le plus marqué les esprits. En 1978, l'Albiceleste avait décroché son premier titre de championne du monde en battant les Oranje (3-1 a.p.) Trente-six ans après, les Néerlandais n'ont toujours pas digéré cette défaite, survenue dans le contexte pesant de la dictature militaire de Jorge Videla. >> A LIRE : Pays-Bas-Argentine, le souvenir de 1978

L'Argentine remporte le Mondial 1978 à domicile :

21h20 : Vingt-quatre heures après le naufrage du Brésil face à l'Allemagne (1-7), l'Argentine et les Pays-Bas s'affrontent lors de la deuxième demi-finale qui a lieu à Sao Paulo. Le vainqueur retrouvera dimanche soir la Nationalmannschaft au Maracana de Rio de Janeiro.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Pays-Bas-Argentine