Coupe Davis - France-Belgique : pourquoi cette composition d’équipe ?

  • A
  • A
Coupe Davis - France-Belgique : pourquoi cette composition d’équipe ?
De gauche à droite : Herbert, Tsonga, Noah, Gasquet et Pouille. @ Philippe HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Yannick Noah a créé la surprise en écartant Nicolas Mahut et Julien Benneteau. Pierre-Hugues Herbert et Richard Gasquet pourraient être alignés en double, à moins que…

Yannick Noah ne fait décidément rien comme les autres. Le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis a pris tout le monde (ou presque) à contre-pied lors en sélectionnant Pierre-Hugues Herbert et Richard Gasquet pour le double (sous réserve de changement) pour la finale face à la Belgique, à partir de vendredi, à Lille. Les vétérans Nicolas Mahut et Julien Benneteau, annoncés titulaires par presque tous les observateurs, sont tous deux purement et simplement écartés. Des décisions assumées par Yannick Noah.

Benneteau et Mahut, les grands perdants. En simple, aucune surprise : Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille tiendront bien leur place. L'incertitude demeurait en revanche pour le double. Depuis le début du stage de préparation, dimanche, tous les signaux allaient dans le sens d’une paire composée de Julien Benneteau et Nicolas Mahut. Les vétérans de 35 ans, longtemps partenaires, ont enchaîné les séances d’entraînement à deux de dimanche à mercredi, accréditant l’hypothèse d’une titularisation le samedi.

Surtout, Julien Benneteau a réalisé une fin d’année impressionnante, avec une demi-finale au Masters 1000 de Bercy après avoir éliminé coup sur coup Jo-Wilfried Tsonga, David Goffin (la star de la Belgique) et Marin Cilic, tous trois dans le top 15 à l’ATP. Il aurait donc pu constituer une alternative crédible en simple pour la journée potentiellement décisive de dimanche, tout en étant aligner en double la veille. Mais Noah en a décidé autrement…

L’impact décisif du stage. Le capitaine avait prévenu : il ferait ses choix au dernier moment, en fonction de l’état de forme de chacun lors du stage de préparation. Le vainqueur de Roland-Garros 1983 a tenu parole et assumé ses choix en conférence de presse. "J’avais jusqu’à hier soir donc j’ai attendu jusqu’au dernier moment. Ils étaient tous dans la course et les trois derniers jours sont décisifs. Il y a des joueurs qui étaient plus ou moins en forme", a justifié Noah jeudi midi.

Gasquet et Herbert ont donc gagné leur place à l’entraînement. Un constat partagé par l’envoyée spéciale d’Europe 1 à Lille, qui a elle aussi constaté lors des sessions ouvertes aux médias que Mahut et Benneteau étaient un ton en dessous de leurs deux compatriotes. "Pierre-Hugues (Herbert) a été excellent depuis jours, il a été extraordinaire et c’est notre meilleur joueur de double. Et Richard est excellent depuis une semaine", a appuyé Noah.

Herbert et Gasquet, paris gagnants ? Quoiqu’en dise le capitaine tricolore, le choix de Pierre-Hugues Herbert était inattendu. L’Alsacien de 26 ans était en effet arrivé au stage de préparation avec un lumbago contracté au Masters de Londres la semaine dernière et était annoncé comme remplaçant à coup sûr par de nombreux observateurs. Son état de santé, ainsi que sa forme, ont dû rassurer le staff français qui a fait confiance à ce pur spécialiste de double, vainqueur de deux Grand Chelem (US Open et Wimbledon avec Mahut) et aligné au premier tour contre le Japon et en demi-finales face à la Serbie (deux victoires avec Mahut).

Pour Richard Gasquet, cette sélection est également une belle victoire. En difficulté cette saison, souvent blessé, le Biterrois n’a jamais caché sa motivation pour participer à une nouvelle finale de Coupe Davis. Tranchant à l’entraînement, il doit désormais montrer qu’il a oublié ses déconvenues passées, lui qui avait été battu en double (avec Benneteau par la paire Federer-Wawrinka) puis lors du simple décisif par Roger Federer en 2014. Il pourrait donc prendre sa revanche cette année, mais avec qui ? L’incertitude demeure encore sur la composition du double. Alors, Gasquet-Herbert ou Gasquet-Tsonga ? Seul Yannick Noah a la réponse. 

>> Finale de Coupe Davis - France-Belgique : suivez en direct la journée de vendredi