Coupe Davis : France-Canada a-t-il encore un intérêt ?

  • A
  • A
Coupe Davis : France-Canada a-t-il encore un intérêt ?
Simon, Gasquet, Tsonga, Roger-Vasselin, Monfils et Noah : l'équipe de France en Guadeloupe.@ Miguel MEDINA/AFP
Partagez sur :

TENNIS - En l'absence de Milos Raonic, les Tricolores partent grands favoris du premier tour, à partir de vendredi, en Guadeloupe. 

Rarement un premier tour de Coupe Davis aura autant fait parler. A partir de vendredi, l'équipe de France affronte le Canada, pour le grand retour de Yannick Noah en tant que capitaine, après deux victoires à ce poste dans les années 1990 (1991 et 1996). Ce sera également la première fois qu'un match de Coupe Davis se déroulera dans un département d'Outre-Mer, la Guadeloupe. Mais le forfait du n°1 canadien, Milos Raonic, est venu quelque peu plomber l'ambiance. A tel point qu'on peut se poser la question de savoir si ce France-Canada e encore un intérêt...

  • Non, les Bleus jouent sur du velours

Sans Raonic, ce n'est plus pareil. Autant le dire d'emblée : il ne devrait pas y avoir de match entre les deux équipes. La faute au forfait de Milos Raonic, la star et leader du Canada. Le géant de 1,96 m, demi-finaliste de l'Open d'Australie, représentait le principal danger pour Gilles Simon, Gaël Monfils et leurs partenaires.

Impressionnant à Melbourne, où il avait éliminé "La Monf" en quarts de finale avant de céder au bout du suspense contre l'Ecossais Andy Murray en demies, Raonic concentrait à lui seul les craintes du clan tricolore. Le choix de la terre battue en Guadeloupe avait d'ailleurs été essentiellement dicté par la volonté de ralentir les conditions de jeu et contrarier ainsi le service du 13e joueur mondial.

Des "remplaçants" canadiens bien légers. Sans Raonic, le Canada ressemble plus aujourd'hui à une équipe d'interclubs qu'à un épouvantail. Une statistique résume le "désert" canadien : aucun des joueurs de l'équipe n'a ainsi gagné le moindre match sur terre battue sur le circuit principal de l'ATP.

Vasek Pospisil (44e mondial), celui sur lequel reposent désormais tous les espoirs, a remporté sa dernière victoire sur cette surface en 2013. C'était lors du dernier tour des qualifications de Roland-Garros contre... son partenaire de sélection Frank Dancevic, "remplaçant" en Guadeloupe de Raonic. Si les Français ne se qualifient pas dès samedi, en remportant les deux premiers simples puis le double, ce serait presque une contre-performance. A moins que les averses prévues ne retardent le déroulement de la rencontre...

velodrome-1280

Le Vélodrome de Baie-Mahaut accueillera les rencontres du premier tour, contre le Canada. (Crédit photo : MIGUEL MEDINA / AFP)

  • Oui, car c'est le début d'une (belle ?) aventure

La Guadeloupe, grande première. Jamais une rencontre de Coupe Davis n'avait eu lieu aux Antilles. La fête promet donc d'être belle en Guadeloupe. "C’est une belle récompense pour notre île, qui a tellement donné à cette équipe de France, et je ne parle pas que de tennis", s'est réjouie Marie-José Pérec, la triple championne olympique originaire de l'île. "Je suis ravie, il va se passer quelque chose sur la terre de Guadeloupe et ça, c’est fabuleux", a-t-elle poursuivi.

Mais cet enthousiasme a été précédé d'une polémique liée au coût de l'organisation. Pour accueillir l'évènement, le vélodrome Amédée-Détraux, à Baie-Mahaut, a dû être rénové. A l'origine, le coût de l'opération ne devait pas dépasser le million et demi d'euros. On parle aujourd'hui de 3,7 millions au total. Ary Chalus, le nouveau président de la région, élu après la désignation de Baie-Mahault comme ville hôte, avait menacé de tout stopper avant que le ministre des Sports Patrick Kanner ne l'en dissuade...

Noah, la principale attraction. L'autre événement de cette rencontre ne sera pas sur le terrain, mais sur le banc. Il s'agit bien sûr du grand retour de Yannick Noah à la barre de l'équipe de France. Le capitaine, 55 ans, entame son troisième mandat après les épopées victorieuses des 90's. Alors, est-ce qu'on entendra Noah entonner Saga Africa en fin d'année, comme après l'exploit en finale contre les Etats-Unis, il y a 25 ans ? Les supporters de l'équipe de France l'espèrent.

Yannick Noah chante Saga Africa après la victoire en Coupe Davis, en 1991 :