Ben Arfa se dit "prêt à tout donner pour les Bleus" à l'Euro 2016

  • A
  • A
Ben Arfa se dit "prêt à tout donner pour les Bleus" à l'Euro 2016
Hatem Ben Arfa.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

L'attaquant de Nice, performant cette saison, serait prêt à aller à l'Euro 2016, même pour être remplaçant. 

L'attaquant de Nice Hatem Ben Arfa, revenu à son meilleur niveau cette saison et qui rêve d'être sélectionné parmi les 23 joueurs de l'équipe de France pour l'Euro 2016, s'est dit "prêt à tout donner pour les Bleus", mardi dans un entretien accordé à L'Equipe.

"Même pour ne pas jouer". "Je serais capable d'y aller (à l'Euro, ndlr) et même pas jouer une minute, d'encourager tout le monde, de pousser tout le monde à l'entraînement. Il y a l'Euro, mais après il y a les qualifications à la Coupe du monde (2018 en Russie). Les choses se font petit à petit. Après, bien sûr, si je devais être titulaire, je serai titulaire. Quoi qu'il en soit, je suis prêt à tout donner pour les Bleus", a assuré Ben Arfa, notamment interrogé sur sa capacité à accepter de ne pas être titulaire sous le maillot tricolore.

De la concurrence. Alors qu'il a connu une baisse de régime cet hiver, Didier Deschamps ne l'avait pas convoqué pour les matches amicaux de mars remportés aux Pays-Bas (3-2) et face à la Russie (4-2). Mais depuis, le Niçois de 29 ans ne cesse de briller, présentant un bilan statistique de 17 buts et 5 passes décisives, qu'il espère voir peser dans la balance au moment où le sélectionneur dévoilera sa liste le 12 mai. Mais l'ancien joueur de l'OM, où il a évolué une saison, ne part pas en première ligne pour être exaucé. Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Anthony Martial, Kingsley Coman, André-Pierre Gignac et Dimitri Payet semblent mieux partis pour les six places à prendre en attaque.

"Un bon état d'esprit". Interrogé sur son caractère présumé difficile, qui pourrait être un argument à sa possible non-sélection, Ben Arfa s'est voulu serein. "Si (le sélectionneur) ne me prend pas, ce ne sera que sportif, a-t-il affirmé. "A Nice, j'ai un bon état d'esprit, et ce sera pareil si je suis en équipe de France. Je pense que, aujourd'hui, je peux beaucoup apporter à l'équipe de France. Sur le terrain, en dehors."