Bayern-Juventus : dernier défi de Pep Guardiola en Bavière

  • A
  • A
Bayern-Juventus : dernier défi de Pep Guardiola en Bavière
Pep Guardiola a déjà annoncé en février qu'il entraînerait Manchester City la saison prochaine.@ Matthias Balk / dpa / AFP
Partagez sur :

Le Bayern de Pep Guardiola accueille mercredi la Juventus, en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions, dernier titre manquant à l'entraîneur espagnol en terre bavaroise.

Double champion d'Allemagne en titre, bien parti pour un troisième titre consécutif avec le Bayern, vainqueur de la Coupe d'Allemagne, de la Supercoupe d'Europe et du Mondial des Clubs, Pep Guardiola a presque tout gagné depuis trois ans avec le Bayern Munich. Un seul trophée, et pas des moindres, manque encore à l'entraîneur catalan avec son club : la Ligue des champions.

Guardiola, révolution de style. Depuis son arrivée à la tête de l'équipe, Pep Guardiola a su imposer un style ultra-offensif. Et la greffe a pris. Philip Lahm, capitaine de l'équipe et joueur emblématique de la Mannschaft, a estimé dans une interview au Times of India qu'il n'avait jamais croisé de coach "plus imaginatif pour la préparation individuelle des matches". Il faut dire que le Catalan peut se targuer d'un bilan de 122 victoires pour 14 nuls et 19 défaites à la tête d'un Bayern autrefois réputé pour son assise défensive caractéristique de l'école germanique.

Les supporteurs dubitatifs. Mais beaucoup de supporteurs du club demeurent dubitatifs. Certains ont même déployé, le 20 février dernier, une banderole critique envers leur coach : "Pep war eh nie unser ding, Pep n'a jamais été des nôtres". En cause, la manie de Guardiola de vouloir tout contrôler au sein de la maison bavaroise, et l'annonce prématurée de son départ à Manchester City cet été.

"100% au Bayern Munich". Pep Guardiola a pourtant assuré vendredi qu'il se donnait "à 100% au Bayern Munich jusqu'au dernier jour", en réponse aux interrogations de la presse allemande sur un mystérieux voyage à Amsterdam la semaine dernière, où il aurait rencontré le directeur sportif de Manchester City. "Tous ceux qui me connaissent depuis trois ans le savent : ma concentration et mon travail sont dédiés au Bayern Munich. Du premier au dernier jour", a ajouté le Catalan.

Mais, en cas de défaite mercredi contre la Juventus, en huitième de finale retour de la Ligue des champions, personne au Bayern n'accepterait de voir Wolfsburg seul dans le top 8 européen. Éliminé en demi-finales lors des deux dernières éditions par le Real Madrid puis Barcelone, le vainqueur 2013 de la compétition n'a plus connu l'humiliation d'une élimination en huitièmes depuis la saison 2010-11. Les Bavarois affrontaient déjà une équipe italienne : l'Inter Milan.