Une jeune Française entre dans l'histoire du baseball

  • A
  • A
Une jeune Française entre dans l'histoire du baseball
Mélissa Mayeux est la première femme à figurer sur la liste internationale de la MLB. @ Capture @MLB
Partagez sur :

PIONNIÈRE - Âgée de 16 ans, Mélissa Mayeux est la première femme présélectionnée par la Major League Baseball.

Mélissa Mayeux vient d'entrer dans l'histoire de la Major League Baseball (MLB), la ligue professionnelle américaine. La jeune joueuse, âgée de 16 ans seulement, est devenue lundi la première femme de l'histoire à figurer sur la liste internationale de joueurs potentiels de la prestigieuse Ligue américaine. "Elle a toutes les qualités d'un bon shortstop (joueur placé entre la deuxième et la troisième base sur un terrain, ndlr) et elle est déliée et rapide sur le terrain", insiste le responsable du développement à l'international de la MLB, Mike McClellan, sur le site officiel de la Ligue. "Elle swingue très bien et elle n'a peur de rien."

Un stage organisé par la MLB en août. Cette sélection de joueurs internationaux, dans laquelle les franchises de la MLB peuvent piocher pour des séries de tests, n'est évidemment pas une garantie d'accession à l'élite du baseball international.

Mélissa Bayeux va d'abord participer avec trois autres Français à un stage organisé par la MLB en Europe en août. Ce stage de détection des meilleurs talents européens se déroulera sous la direction d'anciens joueurs et entraîneurs de la Ligue nord-américaine. Des 76 joueurs qui ont participé aux précédents stages en Europe organisés depuis dix ans, seulement deux ont évolué en MLB, l'Italien Alex Liddi et l'Allemand Don Lutz. Dans l'histoire de la MLB, un seul Français, Joris Bert, a été sélectionné par une équipe MLB, les Los Angeles Dodgers en 2007. Après avoir évolué en Ligue mineure, il a été libéré par la franchise californienne en 2009.

Même si la voie qui mène à la MLB est encore bien longue pour Mélissa Bayeux, sa présence sur cette liste lui offre une publicité sans précédent. Lundi soir, cette première historique pour une femme était reprises par tous les grands médias américains, des chaînes CNN à ESPN en passant par le magazine Sports Illustrated.



Internationale juniors avec les garçons. "J'aimerais continuer le baseball en France jusqu'à mes 18 ans puis rejoindre ensuite une université ou partir à l'étranger", explique la jeune femme. "J'aimerais rester dans le baseball aussi longtemps que possible." Pour le moment, Mélissa est internationale senior de softball, l'équivalent féminin de ce sport, et junior (moins de 18 ans), où elle relève le gant avec des garçons. "J'ai grandi avec eux, on se connaît depuis que je suis toute petite", a souligné la joueuse. "Je n'ai jamais eu de problème d'intégration ou de respect. On s'entend très bien et on forme une bonne équipe." Pionnière à bien des égards, la jeune Mélissa pourrait susciter d'autres vocations dans l'Hexagone, où le baseball possède encore une belle marge de progression au niveau des structures.