Atlético-Real : pour Zidane, le mois de tous les dangers

  • A
  • A
Atlético-Real : pour Zidane, le mois de tous les dangers
Zidane et Cristiano Ronaldo ont un calendrier chargé jusqu'à la fin de l'année. @ ODD ANDERSEN / AFP
Partagez sur :

Les "Merengue", en déplacement sur la pelouse de leur voisin et rival samedi soir, ont un calendrier corsé jusqu’au mois de décembre. 

Leader de Liga avec 27 points, toujours invaincu depuis le début de la saison toutes compétitions confondues : le Real Madrid réalise un début de saison parfait sur le plan statistique, alors que se profile samedi un derby explosif sur la pelouse de l’Atlético. Dans le jeu, en revanche, l’équipe de Zinédine Zidane est loin de faire l’unanimité. Les médias espagnols, souvent critiques envers le coach français, attendent "Zizou" au tournant à l’aube d’un mois compliqué pour le Real, avec un enchaînement de matches à hauts risques.

  • 1ère étape : Atlético-Real, samedi 19 novembre

L’an dernier, Zidane avait perdu son premier derby en tant que coach, chez lui, à Santiago Bernabeu (1-0), sur un but d’Antoine Griezmann. La tâche s’annonce toutefois très compliquée contre l’Atlético, invaincu contre le Real en Liga depuis 2013. "C’est très nouveau, l’Atlético a les faveurs des bookmakers (2,40 pour une victoire contre 2,99 pour le Real, selon le quotidien sportif As, ndlr). La couverture médiatique a également changé. Il y a quelques années, la presse madrilène aurait titré sur le Real. Là, c’est du 50-50", note notre correspondant en Espagne Henry de Laguérie.

Reste que c’est bien l’Atlético, seulement 4e de Liga (21 pts) avec déjà du retard sur le Real (1er avec 27 pts), qui a le plus à perdre. En cas de victoire, Zizou pourrait donc frapper un très grand coup, et prendre déjà une énorme avance sur un rival pour le titre.

Importance du match (sur 5) : 4

  •  2e étape : Sporting Portugal-Real, mardi 22 novembre :

Le nul contre le Legia Varsovie (3-3) lors de la dernière journée de Ligue des champions a mis le Real en danger. "Zidane a été très critiqué après ce match, pas tant pour le résultat que pour ses choix. On lui a reproché de ne pas prendre de choix forts en ne tranchant pas entre Benzema et Morata (les deux attaquants)", souligne Henry de Laguérie.

Après quatre journées de phase de poules, les Madrilènes sont en effet deuxièmes (8 pts), derrière le Borussia Dortmund. Zidane et ses hommes doivent donc impérativement gagner sur la pelouse du Sporting Portugal pour s’offrir le droit de disputer une "finale" pour la première place du groupe, lors de l’ultime journée contre Dortmund.

Importance du match (sur 5) : 3

  •  3e étape : FC Barcelone-Real, samedi 3 décembre

Le clasico est évidemment LE rendez-vous de l’année pour le Real et le Barça. "Le clasico restera toujours au-dessus. La vie du pays est vertébrée autour de ce match. Tout le monde en parle toute l’année", constate notre correspondant en Espagne. La saison dernière, Zidane avait frappé son premier gros coup sur le banc du Real en s’imposant au Camp Nou (2-1). S’il refait le coup, pas de doute : il gagnera énormément de crédit.

Importance du match (sur 5) : 5+

  •  4e étape : Real-Borussia Dortmund, mercredi 7 décembre 

Le match contre le Borussia Dortmund, lors de la 6e et dernière journée de la phase de poules de Ligue des champions, devrait être la "finale" du groupe. L’enjeu : la première place, cruciale pour le tirage au sort des huitièmes de finale. Tout ça à condition, bien entendu, que le Real gagne sur la pelouse du Sporting Portugal lors de la 5e journée.

Importance du match (sur 5) : 3

  • 5e étape : Mondial des clubs, 15 décembre

On ne va pas se mentir : le Mondial des clubs est une compétition anecdotique par rapport à la Liga ou à la Ligue des champions. N’empêche que pour le Real, perdre face à un club d’un autre continent ferait vraiment mauvais genre. Puis, remporter le Mondial des clubs serait l’occasion de succéder à un certain FC Barcelone. Raison de plus pour le Real et pour Zidane de garnir un peu plus l’armoire à trophées.

Importance de la compétition (sur 5) : 2