Tommie Smith revend son or

  • A
  • A
Tommie Smith revend son or
@ Maxppp
Partagez sur :

JO - Vainqueur, gant au poing, du 200 m des Jeux de Mexico, Tommie Smith revend sa médaille.

L'image est l'une des plus célèbres de l'histoire des Jeux Olympiques. Tommie Smith et John Carlos, vainqueur et 3e du 200 m à Mexico, lèvent un poing ganté sur le podium. Leur objectif : sensibiliser l'opinion publique mondiale au combat des Afro-Américains pour les droits civiques. Quarante-deux après ce record du monde (19''83) et ce tour de force, Tommie Smith a décidé de revendre sa médaille d'or, comme le révèle le site du quotidien Mercury News.

"L'une des raisons de cette décision est l'argent, mais il a également ressenti le besoin de la partager avec les amateurs de sport", a expliqué Gary Zimet, du M.I.T Memorabilia, qui a été chargé de la vente. À l'origine de cette mise aux enchères, Smith, qui a essayé de convaincre Carlos de faire de même, refuse de communiquer. "Il a le sentiment que ce qu'il a fait ce jour-là lui a nui à maints égards, et il ne voulait pas faire l'actualité à nouveau." Car avant de devenir un symbole de la lutte pour les droits civiques loué par tous, le geste a été mal compris, voire décrié, d'abord par les spectateurs présents dans le stade, puis par une partie de l'opinion publique américaine.

Retrouvez les images de ce podium historique :







Exclus du village olympique, Smith et Carlos avaient même fait l'objet de menaces de mort aux Etats-Unis. Outre sa médaille, Smith a également mis en vente sa paire de Puma rouges avec laquelle il avait remporté la course. Mais point de gants en vue. Lors de la cérémonie, Smith avait donné le gant gauche à Carlos, qui avait oublié sa paire. Solidaire du mouvement, le blanc Peter Norman, australien, avait conseillé aux deux Américains de revêtir chacun un gant sur le podium. Ce sera le droit pour Smith, le gauche pour Carlos.

Mais ce gant droit, Smith ne sait plus où il est. "Il l'a perdu", confie Zimet. "La médaille est importante pour lui mais le souvenir de sa victoire est bien plus important encore. Il le fait certes pour l'argent mais pas parce qu'il est désespéré. Si quelqu'un est prêt à mettre le prix..." Le prix de départ a été fixé à 250.000 dollars (179.000 euros). Le prix d'un morceau d'histoire du sport et de la lutte pour les droits civiques.