Söderling-Nadal, rivaux comme cochons

  • A
  • A
Söderling-Nadal, rivaux comme cochons
@ Reuters
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - La finale oppose deux joueurs qui ont déjà eu maille à partir.

ROLAND-GARROS - La finale oppose deux joueurs qui ont déjà eu maille à partir.L'histoire des oppositions entre Rafael Nadal et Robin Söderling débute à Roland-Garros, il y a quatre ans. Alors tenant du titre, Rafael Nadal débute son tournoi face à ce Suédois costaud, de deux ans son aîné mais passé professionnel la même année que lui (2001). Le Majorquin ne tremble pas et s'impose en trois sets secs (6-2, 7-5, 6-1). Un an plus tard, les deux joueurs se retrouvent, toujours en Grand Chelem, mais cette fois sur le gazon de Wimbledon, au troisième tour. Söderling vient d'égaliser à deux manches partout après avoir sauvé une balle de match dans le jeu décisif. À l'entame du cinquième set, alors qu'il s'apprête à servir avec des balles neuves, Nadal s'aperçoit que Söderling n'est plus en face de lui. Le Suédois est allé changer de raquette. Nadal est agacé et met un temps fou à se préparer avant de montrer les balles neuves à son adversaire. Söderling répond alors à la pique du "taureau de Manacor" en moquant le célèbre toc de Nadal, qui consiste à remettre son slip en place avant de servir. La vidéo fait le tour du web :Nadal finit par remporter ce match en cinq manches (6-4, 6-4, 6-7[7], 4-6, 7-5). En 2008, les deux hommes s'évitent. Il se retrouve en huitièmes de finale du Masters 1000 de Rome. Nadal mène une manche à zéro et un break (6-1, 2-0) lorsque, sur une balle jugée trop longue de Nadal, Söderling montre une marque située... un mètre à droite. Le pire, c'est que le Suédois fait semblant d'y croire... La plus belle démonstration de mauvaise foi de l'histoire du tennis ? On vous laisse juge :Le Suédois est puni et s'incline sur un score sans appel (6-1, 6-0). Mais Söderling aura sa revanche et quelle revanche... L'an dernier, en huitièmes de finale de Roland-Garros, le Suédois est le premier joueur à battre Nadal Porte d'Auteuil. Le quadruple tenant du titre, sans doute amoindri physiquement à l'époque, est sorti sans sommation, en quatre sets (6-2, 6-7[2], 6-4, 7-6[2]). Söderling jubile et Nadal vit assez mal la réaction d'un public visiblement ravi de voir la route s'ouvrir devant le roi Federer.L'an passé, Nadal et Söderling s'étaient une nouvelle fois affrontés lors de la phase de poules du Masters. Et Le Suédois l'avait à nouveau emporté, en deux sets (6-4, 6-4). Dimanche, avec cette première opposition en finale, qui plus est en Grand Chelem, la rivalité Nadal-Söderling va prendre une autre dimension.