Primes : Anelka et Gallas réfractaires

  • A
  • A
Primes : Anelka et Gallas réfractaires
@ REUTERS
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Nicolas Anelka et William Gallas ont décidé de ne pas renoncer aux primes.

Chantal Jouanno, voulait mettre un terme à l’affaire des primes avant le match France-Brésil. La semaine dernière, la ministre des Sports avait mis la pression à la Fédération Française de Football (FFF) pour en finir avec ce fâcheux dossier. D’après une information de l’Equipe, deux joueurs ne veulent pas renoncer aux primes du Mondial en Afrique du Sud. Les deux mauvais élèves s’appellent Nicolas Anelka et William Gallas.

Gignac a renoncé

Dans un courrier adressé jeudi au président de la 3F, Fernand Duchaussoy, l’attaquant de l’OM André-Pierre Gignac a annoncé qu'il renonçait à percevoir les primes d'image liées à la Coupe du monde de football 2010. "Je ne mérite pas cet argent", a-t-il déclaré sur le site internet de l'OM.

Selon l’Equipe, il ne resterait plus que deux retardataires. Et pour cause, Nicolas Anelka et William Gallas n’ont pas encore officiellement donné leur position à la Fédération. Brrouillé avec les instances françaises depuis son exclusion de la Coupe du monde, l’attaquant de Chelsea avait fait savoir il y a plus d’un mois qu’il souhaitait reverser sa prime lui-même. Gallas pourrait décider de copier Anelka et de la jouer perso sur cette affaire.

Le texto de Ribéry

Les derniers retardataires ont envoyé des signes à la Fédération. Marc Planus a ainsi fait parvenir, via Cédric Carrasso, son coéquipier aux Girondins de Bordeaux, le document signé dans lequel il renonce aux 110.000 euros. Patrice Evra aurait quant à lui donné son accord de principe et Franck Ribéry a indiqué par SMS qu’il tiendrait parole.