Nadal au plus mal dans la salle

  • A
  • A
Nadal au plus mal dans la salle
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

VIDEO - Le n°2 mondial a été victime de violentes crampes en conférence de presse, dimanche.

Sur le terrain, dimanche, Rafael Nadal n'a pas trop souffert pour se débarrasser de l'Argentin David Nalbandian au troisième tour de l'US Open (7-6[5], 6-1, 7-5). En revanche, ce ne fut pas le cas quelques minutes plus tard, dans la salle où se tiennent les conférences de presse... En effet, le Majorquin, qui évoquait alors le jeu de son adversaire, a commencé à grimacer, à ne plus parler, à se mettre la main sur le front, puis à s'allonger derrière la table... Pendant deux minutes, l'assistance s'est demandé ce qui arrivait à l'ex-n°1 mondial...

Rafael Nadal souffre en conférence de presse :

Quelques instants plus tard, l'explication de cette scène rarissime est venue aux oreilles de journalistes médusés, auxquels ont avait gentiment demandé de quitter la salle. Nadal n'a pas été victime d'un malaise mais de crampes. L'information a été confirmée quelques minutes plus tard par le joueur lui-même lors de la deuxième partie de sa conférence de presse. Le tenant du titre a expliqué avoir eu des crampes "devant et derrière" la cuisse droite. "C'est pour ça que ça faisait si mal", a expliqué Nadal, qui n'avait pas besoin de préciser qu'il avait souffert. Il suffisait de le regarder se tordre de douleur sur son fauteuil...

Cet épisode fait forcément écho au discours qu'avait tenu l'Espagnol lors du dernier Roland-Garros, en conférence de presse, déjà. Il s'était plein des cadences infernales du circuit ATP qui ne ménageaient guère les organismes. Malgré ces crampes, Nadal a confirmé qu'il serait bien sur le court pour s'entraîner, lundi. En quarts de finale, il affrontera le Luxembourgeois Gilles Muller, 68 au classement mondial. Logiquement, sur le terrain, il ne devrait pas y avoir de problème. Mais en salle de conférence de presse, rien n'est moins sûr...