Lomu réclame plus de 500.000 euros

  • A
  • A
Lomu réclame plus de 500.000 euros
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - L'ancien All Black attaque son ancien club à Marseille, le Stade Phocéen.

En juin 2009, l'annonce de l'arrivée de Jonah Lomu dans le club de Marseille-Vitrolles avait créé un buzz sans précédent. L'une des stars du rugby mondial débarquait en France, dans un club de Fédérale 1, l'équivalent de la troisième division, après plus de deux ans d'inactivité et la greffe d'un rein. Mais la belle histoire a fait pschitt.

Deux ans après, c'est devant les tribunaux qu'elle va trouver sa conclusion. Dans son édition de mercredi, le quotidien régional La Provence annonce en effet que Lomu a saisi le conseil des Prud'hommes de Marseille le 11 août dernier, quelques jours après son départ anticipé du Stade Phocéen, ex-Marseille-Vitrolles.

L'ancien ailier des All Blacks réclame 573.814,65 euros au club, annonce La Provence. Cette somme, astronomique, correspond essentiellement à des dommages et intérêts pour rupture anticipée de CDD et à une indemnité pour préjudice moral et d'image.

Le club en liquidation judiciaire

Sur le plan sportif, ce transfert à sensation a été un échec total. Lors de sa première saison, Lomu n'a même pas joué l'équivalent de six matches. La saison suivante, disputée en Fédérale 2 après une rétrogradation administrative, a été plus douloureuse encore pour Lomu, qui ne rentrait plus dans les plans du coach.

A défaut de compter les minutes de jeu, Lomu aimerait pouvoir compter quelques euros de plus sur son compte. Mais le Stade Phocéen, objet de la charge du Néo-Zélandais, a vu sa section professionnelle placée en liquidation judiciaire il y a quelques jours... Le tribunal des Prud'hommes se prononcera sur cette affaire le 15 novembre prochain.