Les dix lieux où va se jouer le Tour

  • A
  • A
Les dix lieux où va se jouer le Tour
@ Reuters
Partagez sur :

TOUR - Europe1.fr vous présente les dix points chauds du parcours du Tour 2011, dévoilé mardi.

Passage du Gois La marée, des pavés et le vent. Pour son grand départ, le Tour 2011 a choisi un lieu original, cette chaussée submersible qui relie l'île de Noirmoutier au continent. C'est sur cette route, qui avait été fatale à Alex Zülle en 1999, que sera donné le départ réel de la 1re étape. Si les premiers attaquants du Tour devraient émerger, personne parmi les favoris ne devrait prendre de risque. Malgré tout, il faudra être bien placé pour éviter le couac d'entrée.

Les Essarts Absent de l'édition 2010, le contre-la-montre par équipes fait son retour cette année. Volontairement court (23 km), "pour ne pas figer la course" selon les termes de Christian Prudhomme, ce CLM autour des Essarts ne devrait pas faire de grands écarts. Mais le profil, plat et rectiligne, cette 2e étape favorisera les équipes de rouleurs.

Super-Besse Comme en 2008, la première arrivée en altitude du Tour aura lieu dans le Massif Central, dans la station de Super-Besse, une semaine après le départ, le 9 juillet. Il y a deux ans, c'est Riccardo Ricco qui s'était imposé lors de cette étape qui partait déjà d'Aigurande. Suspendu vingt mois pour usage d'EPO, le "Cobra" pourrait retrouver le terrain de ses stupéfiants exploits, à condition que sa nouvelle équipe, Vacansoleil, soit invitée. Ce n'est pas gagné.

Luz-Ardiden La première arrivée en très haute altitude aura lieu à Luz-Ardiden, huit ans après le dernier passage, en 2003. Cette année-là, la montée, d'une longueur légèrement inférieure aux 15 km, avait été mémorable. Lance Armstrong avait chuté et déchaussé avant de remporter l'étape. Les Tricolores devront être très forts s'ils veulent briller en ce 14 juillet 2011.

Plateau de Beille Le vainqueur au sommet de cette montée, devenue un classique des Pyrénées, a toujours remporté le Tour. Ce fut le cas de Marco Pantani en 1998, de Lance Armstrong en 2002 et 2004 et d'Alberto Contador en 2007. Cette année-là, le Madrilène s'était livré à un mano a mano avec l'inoubliable Michael Rasmussen.

Pinerolo (Pignerol en VF) Le Tour 2011 ne s'offre qu'un passage en dehors des frontières, en Italie, avec une arrivée à Pinerolo lors d'une étape alpestre bien fournie partant de Gap le mercredi 20 juillet. À noter que les deux villes sont jumelées depuis 1963.

Col du Galibier Pour fêter le centenaire du premier passage dans ce col historique des Alpes, le Tour 2011 s'offre une arrivée au sommet, le jeudi 21 juillet, à 2.645 mètres d'altitude, soit la plus élevée de l'histoire de la Grande Boucle. Autant dire qu'il faudra avoir du souffle.

L'Alpe d'Huez La montée mythique des Alpes est au parcours du Tour tous les deux ans en moyenne. Absente de la carte en 2010, elle fait logiquement son retour, le vendredi 22 juillet. Un immanquable. Pour les téléspectateurs, les spectateurs et les coureurs.

Grenoble Au lendemain de L'Alpe et au surlendemain du Galibier (!), le dernier grand rendez-vous du Tour sera un contre-la-montre individuel (le seul de cette édition) formant une boucle de 41 kilomètres autour de Grenoble. Du sérieux.

Sans oublier Le Lioran, dans le Cantal, où aura lieu le premier jour de repos, le 11 juillet. Car cette année, c'est lors d'un des deux jours de repos qu'Alberto Contador, en mangeant de la viande intoxiquée au clenbutérol, a peut-être perdu le Tour...