Le All-Star Game, tout LA haut

  • A
  • A
Le All-Star Game, tout LA haut
@ REUTERS
Partagez sur :

NBA - Le All-Star Game 2011, qui se déroule à Los Angeles, offre un casting de rêve.

Kobe reçoit. Au Staples Center de Los Angeles où aura lieu le All-Star Game, dimanche soir, Kobe Bryant est un petit peu chez lui. L'ailier des Lakers, cinq fois champion NBA avec le maillot jaune (2000 à 2002, 2009 et 2010), y évolue depuis son ouverture, en octobre 1999. Et tout le monde a fait en sorte que ce soit "son" week-end. Ainsi, le Chinese Theater a décidé de lui accorder l'insigne honneur d'être le premier sportif à poser ses empreintes sur Hollywood Boulevard. Son sponsor, Nike, en a également profité pour sortir un court-métrage publicitaire événement réalisé par le joyeux drille Robert Rodriguez (Sin City, Machete). Le champion olympique 2008 y tient le rôle de "Black mamba", un super-héros qui croise le fer avec Kanye West. Reste au jury de dimanche soir à lui accorder le titre de MVP du All-Star Game...

Découvre ce court-métrage de Robert Rodriguez :







Une allure de Los Angeles - Boston. L'an dernier, les Los Angeles Lakers de Kobe Bryant et Pau Gasol ont remporté les finales NBA lors du septième et dernier match face aux Boston Celtics. Dimanche, le duo star de la franchise, qui jouera à domicile, va retrouver sur sa route de vieilles connaissances. En face, avec le maillot bleu de l'Est, on retrouvera Rajon Rondo, Ray Allen, Paul Pierce et Kevin Garnett, soit quatre joueurs de Boston, ce qui constitue un record de présence égalé pour une franchise. Et ce brillant quartet sera dirigé par Doc Rivers, leur coach à… Boston. Alors quelque chose nous dit que, malgré la fête, on n'aura pas envie de laisser filer la victoire...

Revivez le match 7 des finales NBA 2010 :





La patte Griffin. Kobe Bryant ne sera pas le seul à jouer à domicile, dimanche. Ce sera également le cas de son coéquipier Pau Gasol, donc, mais également de Blake Griffin, l'ailier fort des Los Angeles Clippers. Dunkeur fou, la nouvelle attraction de la NBA a remis les Clippers, l'autre franchise de LA, sous le feu des projecteurs. Avec sa participation à la victoire des rookies face aux sophomores, vendredi, et celle aux concours de dunks, samedi, il est sans aucun doute la star de ce week-end. Dans les dernières minutes du match des rookies, les 14.000 spectateurs du Staples Center ont d'ailleurs hurlé "On veut Blake", alors que l'entraîneur pensait surtout à l'économiser. Nous aussi, on en veut toujours du plus, du Blake...

Découvrez l'incroyable Top 10 de ses dunks de novembre :





Un Est explosif. A l'Est, il y a du nouveau. Deux équipes trustent en effet les places de All-Star, avec quatre strapontins pour les Celtics et trois pour le Miami Heat, venu sur la côte Ouest avec ses "Tres Amigos" : LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh. Le temps d'un week-end, ces joueurs, adversaires toute la saison, vont donc évoluer au sein de la même équipe. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils vont faire amis-amis. "Je ne pense pas que vous vous dites d'un seul coup : "hey, nous sommes les meilleurs amis du monde parce que nous jouons dans la même équipe au All-Star Game", a confié le shooteur Ray Allen à un journaliste d'ESPNBoston.com. "Il y a quelques années, nous avons gagné le All-Star Game (2008), et Rasheed (Wallace, alors à Detroit), m'avait dit : "merci de m'avoir permis de gagner un peu plus d'argent, mais maintenant, je vous hais à nouveau, les gars." Le All-Star week-end, une trêve en période de guerre...

La fête à fond. En matière de fêtes sportives, les Américains savent y faire. Alors, le All-Star Game, couvert par 1.800 journalistes et retransmis dans 215 pays en 43 langues, s'étale sur trois jours, avec le match des rookies le vendredi, les concours (dunks, trois points et meneurs) le samedi et enfin le match en lui-même le dimanche. Quelques joyeusetés viennent s'ajouter au programme, comme de sympathiques séances de dédicaces (comme celle de Tony Parker) mais aussi le match des célébrités, qui ouvre les débats. Et oh, surprise, c'est le petit Justin Bieber, 16 ans, 8 points et 4 passes décisives, qui a été élu MVP vendredi et ce, malgré un contre monumental de Scottie Pippen. Sur cette action, son déficit de taille a été flagrant.

Bieber remporte le titre de MVP du All-Star game des célébrités :