L'OM fête Drogba, Benzema coule l'AJA

  • A
  • A
L'OM fête Drogba, Benzema coule l'AJA
@ Montage Reuters
Partagez sur :

LA C1 EN UN CLIC - Le Vélodrome a fêté Didier Drogba et la victoire face à Chelsea (1-0).

La fête à Didier. C'était attendu et entendu. Le Stade Vélodrome a fêté Didier Drogba, qui retrouvait la pelouse du Stade Vélodrome six ans après son départ pour Chelsea. D'abord lors de l'avant-match en applaudissant chaudement son nom lors de l'annonce des équipes. A l'entrée des joueurs ensuite, avec notamment un tifo en forme de coeur des Yankees Nord. Lors de son remplacement, enfin, en lui réservant une très longue "standing ovation". Sorti à l'heure de jeu après une performance moyenne, l'Ivoirien est revenu saluer les supporters au coup de sifflet final, jetant chaussure et sweat-shirt aux supporters du virage Nord. A lire : Drogba : "cétait touchant".

Brandao, le pire et le meilleur. Jusqu'à la 81e minute, l'attaquant brésilien s'était signalé par une incroyable maladresse, entre talonnade venant heurter le pied d'appui, frappes dans les nuages et passes dans l'espace mal ajustées. Mais à la 82e, l'ancien avant-centre du Chakthior Donetsk a eu le mérite de se montrer décisif devant la cage pour glisser le tir (centre ?) de Taye Taiwo au fond des filets. A lire : L'OM s'offre Chelsea.

Le vrai-faux penalty de Chelsea. Peu après le quart d'heure de jeu, Florent Malouda se retrouve à terre après un tacle très en retard sur Souleymane Diawara. L'arbitre de la rencontre, placé à trois mètres, désigne logiquement le point de penalty avant de se déjuger après l'intervention de son arbitre assistant, situé à une dizaine de mètres... Peu avant la pause, Chelsea aurait dû bénéficier d'un deuxième penalty pour une intervention une nouvelle fois tardive de Diawara, cette fois, sur Salomon Kalou. Pas très inspiré Monsieur Bezeborodov.

Les adversaires potentiels. Avec cette dernière soirée de la phase de poules, les seize qualifiés pour les huitièmes de finale sont désormais connus. Les clubs français qualifiés, Marseille et Lyon, qui ont terminé deuxième de leur groupe, ont forcément l'oeil sur les premiers de groupe. Les adversaires potentiels des clubs français sont donc Tottenham, Schalke 04 (sauf pour Lyon), Manchester United, le FC Barcelone, le Bayern Munich, Chelsea (sauf pour l'OM), le Real Madrid et le Chakhtior Donetsk. Dans le deuxième groupe, on trouve également l'Inter, Valence, le FC Copenhague, l'AS Rome, l'AC Milan et Arsenal. A lire : L'OL et l'OM à la pêche au gros.

Benzema trois fois. Benzema n'est plus en panne. L'avant-centre de l'équipe de France a livré un match complet face à l'AJ Auxerre (4-0) et inscrit trois buts : un de la tête, à la réception d'un centre de Ronaldo (12e), un d'une frappe croisée du gauche sur une ouverture de Lassana Diarra (72e) et enfin un sur un astucieux lob du droit, sur un dégagement manqué d'Olivier Sorin (88e). Tout sourire, "Benz" est sorti de la pelouse avec le ballon du match. A lire : Benzema enterre Auxerre.

Auxerre, défaut de réalisme. Ce fut une constante lors de leur parcours en Ligue des champions. Les Auxerrois ont une nouvelle fois manqué plusieurs occasions nettes, des têtes de Jean-Pascal Mignot (27e ou 41e) ou des frappes de Denis Oliech (43e et 79e), pour finalement s'incliner. Sans grand regret finalement puisque le succès de l'Ajax Amsterdam sur la pelouse de l'AC Milan (2-0) ruinait tout espoir bourguignon de participer à la Ligue Europa.

Encore un chef-d'œuvre pour Nasri. Sans surprise, les Gunners ont dominé le Partizan Belgrade (3-1) et Samir Nasri, déjà auteur d'un doublé de haute volée le week-end dernier, a encore frappé. Après un relais Alexandre Song-Nicklas Bendtner de toute beauté, Nasri a effectué une sorte de virgule, un mouvement rapide de la cheville droite, avant d'enchaîner avec une frappe du gauche qui ne laissa aucune chance à Vladimir Stojkovic. Du grand art. A lire : Arsenal au rendez-vous.

Un doublé pour Ribéry. Franck Ribéry, qui n'avait plus marqué depuis quatre mois, a retrouvé le chemin des filets face au FC Bâle (3-1). L'international français fut à deux reprises à la réception d'un centre en retrait, démontrant ainsi ses qualités de buteur. Le Bayern achève cette phase de poules avec 15 points et 5 victoires.

Les bras d'honneur de Traoré. Tancé par son propre public, Lacina Traoré s'est vengé. Après avoir inscrit le but égalisateur face à l'AS Rome, en toute fin de match (1-1), l'attaquant ivoirien du CFR Cluj a célébré son but avec une série de bras d'honneur qui lui ont valu un carton jaune.

Zilina-Spartak interrompu. Le "choc" entre Zilina et le Spartak Moscou (1-1) a d'abord été retardé par des lancers de fumigènes avant d'être suspendu pendant une vingtaine de minutes en raison d'un pétard lancé depuis la tribune des supporters russes. Cela fait un peu désordre, moins d'une semaine après la désignation de la Russie comme pays hôte de la Coupe du monde 2018.