Grosjean : seconde chance, premier choix

  • A
  • A
Grosjean : seconde chance, premier choix
@ MAXPPP
Partagez sur :

F1 - Trois ans après un premier passage chez Renault, Grosjean va revenir chez Lotus en 2012.

Et de deux ! Quelques jours après l'officialisation de l'arrivée de Charles Pic chez Marussia (ex-Virgin), un deuxième pilote français, Romain Grosjean, a été titularisé pour la prochaine saison de F1. Il sera coéquipier du Finlandais Kimi Räikkönen chez Lotus. "Revenir à Enstone dans la peau d’un pilote titulaire me donne le sentiment de rentrer à la maison. Je ne décevrai pas", a-t-il déclaré. (Re)découverte d'un pilote de talent à qui on offre une nouvelle chance de briller.

Grosjean se fait doubler

Un premier passage délicat. En F1, les secondes chances sont rares. Romain Grosjean va en avoir une. Le jeune Franco-Suisse, né à Genève et courant avec une licence française, avait été propulsé dans le grand bain de la F1 lors de la saison 2009 au volant d'une Renault. Un beau cadeau... empoisonné. Grosjean, adoubé par le patron de l'écurie, Flavio Briatore, remplace alors Nelson Piquet Junior en pleine polémique du "crashgate", cet accident volontaire provoqué lors du Grand Prix de Singapour, en 2008. Renault est dans la tourmente médiatique et dans la panade sportive, malgré la présence dans ses rangs du double champion du monde Fernando Alonso. Aux commandes d'une R29 bien mal née, Grosjean ne parvient pas à faire mieux que 13e en neuf Grands Prix. En janvier 2010, il est remplacé par le Russe Vitaly Petrov, son talent et son apport d'argent...

Grosjean en GT1 (930x620)

© MAXPPP

Des chemins de traverses. Privé de F1, Grosjean ne reste pas longtemps inactif. Il participe au championnat du monde de GT1 en compagnie du pilote allemand Thomas Mutsch (photo) et signe même deux victoires, avant de participer aux 24 Heures du Mans. En juin, il fait son retour au sein d'une monoplace dans une catégorie mineure : l'Auto GP. Quatre courses, quatre victoires, le titre. Il effectue quelques remplacements en GP2, teste de nouveau pneus pour Pirelli et conduit sur piste glacée lors de manches du trophée Andros. Cette année, il dispute l'intégralité de la saison de GP2 et décroche le titre, loin devant tous les autres. "J'ai su grandir, apprendre des erreurs du passé, et faire parler l'expérience que j'avais. Aujourd'hui je suis différent et, je pense, meilleur", avait alors confié Grosjean. Après avoir déjà goûté à l'excitation d'un départ en F1, il a désormais l'ambition d'y retourner.

Ces Bleus-là ont de l'avenir

Le retour dans le paddock. Pour piloter en F1, il faut souvent un mentor et une dose de chance. Pour Grosjean, ce mentor, après avoir été Briatore, s'appelle désormais Eric Boullier, ingénieur devenu directeur de Renault puis de Lotus Renault. Grosjean, troisième pilote pour la saison 2011, prend le volant lors des essais du vendredi à Abu Dhabi (photo) puis au Brésil. Face à Vitaly Petrov puis Bruno Senna, Grosjean impressionne. Reste à trouver le dernier argument qui lui permettra de courir "ici et maintenant". C'est la fin du contrat de sponsoring du groupe Total avec l'écurie Lotus en fin d'année 2011 qui lui offre ce coup de pouce, comme l'explique L'Equipe ce vendredi. Le pétrolier français, qui hésite à continuer, souhaite un pilote tricolore au volant. Grosjean sera leur image de marque. "J’ai déjà un grand sourire à la perspective de me retrouver au volant de la voiture l’année prochaine", explique le Français. "Je me sens vraiment privilégié de me voir offrir cette opportunité."

Grosjean avec Marion Jollès (930x620)

© MAXPPP

Une dose de glamour. La F1 n'est pas qu'un sport. C'est aussi une petite entreprise de spectacle. Et, de ce point de vue là, Grosjean y a tout autant sa place. Car, depuis son  premier passage en F1, en 2009, le pilote français forme un couple glamour avec la journaliste de TF1, Marion Jollès, élue "plus belle journaliste du paddock" par les pilotes de F1. Gageons que, sur la grille de départ, notre consœur n'aura pas trop de difficulté à recueillir les mots du nouveau pilote Lotus.