Gignac, des excuses pour revenir

  • A
  • A
Gignac, des excuses pour revenir
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Ecarté du groupe avant le clasico, Gignac va devoir présenter ses excuses, mercredi.

André-Pierre Gignac pourrait à nouveau porter le maillot de l'OM. A l'issue d'une entrevue de trois quarts d'heure, mardi, avec leur attaquant, le coach de l'OM, Didier Deschamps, et le président du club, Vincent Labrune, ont en effet laissé la porte entr'ouverte à un retour de Gignac sur les terrains. "Il a été convenu que le joueur réintégrerait le groupe professionnel mercredi matin après avoir présenté ses excuses à l’ensemble de l’effectif", indique le club dans un communiqué.

Dans la loge de l’OM pendant le clasico

Gignac était sous la menace d'une lourde sanction après avoir refusé de... s'excuser auprès de son  entraîneur, jeudi dernier. Mercredi soir, lorsqu'il avait appris qu'il serait remplaçant face à l'Olympiakos Le Pirée, en Ligue des champions, Gignac avait balancé une bouteille et proféré des insultes, dont Europe 1 vous avait révélé la teneur en exclusivité.

A la suite de son double mouvement d'humeur, Gignac avait été écarté du groupe professionnel de jeudi à mardi et avait donc été privé du clasico, dimanche soir. Tandis que ses coéquipiers avaient dominé le PSG sur le terrain (3-0), lui avait pris place dans la loge de l'OM aux côtés de José Anigo, le directeur sportif du club. Des images de Canal+ l'ont montré, casquette sur la tête et sourire aux lèvres, en train de manger des petits fours. Visiblement, "APG" ne craignait pas trop pour son avenir. Mais s'il devrait être logiquement réintégré mercredi, cela ne signifie par pour autant que l'ancien Toulousain, qui 'est encore entraîné seul mardi, passera le cap de la trêve hivernale.

L'OM avance ses "objectifs sportifs"

"Il y a une réelle volonté d'apaisement de la part d'André-Pierre Gignac et une réelle volonté du club de rester concentré sur nos objectifs sportifs jusqu'a la trêve", a expliqué Vincent Labrune au quotidien La Provence. L'OM, qui avait été à deux doigts de conclure le transfert de Gignac à Fulham lors du dernier jour du mercato estival, va sans doute remettre son attaquant sur le marché cet hiver. En attendant, "APG" pourrait rendre quelques derniers services, à commencer par vendredi, à Caen. Loïc Rémy touché à une cheville, Deschamps sera peut-être tenté d'économiser Jordan Ayew en prévision du déplacement décisif à Dortmund, en Ligue des champions, mardi prochain.

Gignac, qui a coûté 18 millions d'euros à l'OM à l'intersaison 2009-10 et qui émarge à 300.000 euros bruts par mois, aurait alors l'occasion de refaire parler de lui sur le terrain. Ce ne serait pas un luxe. Car en sus de sa mise à l'écart de jeudi, La Provence a également révélé samedi que Gignac avait fait l'objet d'une main courante le 12 novembre dernier pour avoir insulté un père de famille dans les rues d'Aix-de-Provence. "APG" a peut-être encore quelques minutes devant lui pour achever son passage à Marseille sur une bonne note...