Coupet, la "carotte" et "Galette"

  • A
  • A
Coupet, la "carotte" et "Galette"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Grégory Coupet devrait retrouver le groupe du PSG ce dimanche, à Saint-Étienne.

LIGUE 1 - Grégory Coupet devrait retrouver le groupe du PSG ce dimanche, à Saint-Étienne. Avant de porter pendant onze saisons et demie (!) le maillot de l'Olympique lyonnais, Grégory Coupet a entamé sa carrière chez le voisin honni, l'AS Saint-Étienne, où il disputa 88 matches de Ligue 1. Victime d'une grave blessure à la cheville gauche le 28 novembre dernier, le portier du PSG n'a retrouvé les terrains que le week-end dernier, avec la CFA. Il devrait réintégrer le groupe professionnel, dimanche, à l'occasion du déplacement du club de la capitale dans le "Chaudron". "C'était une carotte, un objectif vraiment déterminant", a-t-il reconnu dans Europe 1 Foot, jeudi soir. De ces trois saisons et demie dans le Forez, "Greg" a gardé beaucoup de bons souvenirs. "J'attends cette date avec une certaine excitation parce que j'aime Geoffroy-Guichard, j'ai beaucoup d'amis à Saint-Étienne. Il y a Jeannot Dees, qui est une personne très importante dans ma carrière, Jérémie Janot, "Galette" (Chistophe Galtier, l'entraîneur ndlr) aussi, avec lequel je m'entends très bien. Geoffroy-Guichard, c'est top. Même le son du speaker, c'est un son à part." Ecoutez Grégory Coupet sur Europe 1: À part, Coupet l'a été pendant plusieurs mois. Et pendant cette longue période passé loin des terrains, un autre gardien s'est imposé (plus ou moins) dans les buts du PSG, le Camerounais Apoula Edel, qui a assuré un intérim inégal, avec des premières semaines convaincantes, avant de baisser de pied par le suite, alignant quelques sérieuses "boulettes", contre Monaco et Marseille notamment. Coupet, en phase de reprise, peut-il prétendre tout de suite à une place de titulaire, à Saint-Étienne, puis, le 1er mai prochain, en finale de la Coupe de France, contre Monaco ? "J'ai tout le temps envie d'être titulaire, confie Coupet. Edel a fait un très bel intérim jusqu'à présent. Et s'il continue (à être titulaire), il n'y aura pas à crier au scandale." Comme il n'y a pas à crier au scandale, selon Coupet, après la qualification du PSG pour la finale de la Coupe de France, mercredi soir, à Caen, face à Quevilly (1-0). "Non, je ne crois pas qu'on ait la baraka (comme l'a dit Guy Lacombe, ndlr). Quevilly a fait un grand, grand match. Mais on a vu un bon PSG. Heureusement qu'on était bien concentré. (...) Il n'y a pas eu un changement radical d'ambiance après Quevilly. Même dans les périodes difficiles cette saison, le groupe ne s'est pas disloqué, le groupe a toujours été solidaire et a toujours bien vécu." Malgré cette finale à venir contre Monaco, Coupet considère qu'il n'est pas question de "sauver la saison" du PSG. "C'est important cette Coupe de France, mais il n'est pas question de sauver la saison. La saison, elle est ce qu'elle a été. On fait partie de ces rares clubs qui peuvent encore gagner quelque chose. Et j'espère qu'on parviendra à relever le défi monégasque." Sur le terrain ou sur le banc.