Cinq raisons de suivre France-Brésil

  • A
  • A
Cinq raisons de suivre France-Brésil
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Les Bleus défient le Brésil mercredi (21h00). Cinq raisons de ne pas rater ça.

Nenê n'est pas là ? Nasri est blessé ? Ronaldinho est absent ? Vous êtes moins excité par l'idée de voir ou d'écouter ce France-Brésil ? Europe1.fr vous donne cinq bonnes raisons de suivre néanmoins ce match amical, mercredi (21h00).

Parce que la France doit confirmer. Vainqueurs sans discussion d'une insignifiante équipe d'Angleterre au mois de novembre dernier (2-1), les Bleus de Blanc passent un test autrement plus consistant face au Brésil, certes privé de certains éléments, mais qui a déjà montré de belles choses en amical l'an dernier. Excellent à Wembley, Karim Benzema va se frotter à une défense prometteuse, composée de Thiago Silva et David Luiz, le jeune défenseur de 23 ans acheté par Chelsea 25 millions d'euros. A la droite du Madrilène, Jérémy Ménez sera sans doute titulaire. L'ancien Monégasque, qui profite de la blessure de Mathieu Valbuena, a une occasion en or (et vert) à saisir.

Pour sentir Gourcuff heureux. A quand remonte votre dernier souvenir de Yoann Gourcuff décisif sur un terrain ? Et quand l'avez-vous sourire franchement pour la dernière fois pendant un match ? C'est ça, France - Luxembourg, le 12 octobre, où il avait inscrit le deuxième but des Bleus, trois jours après avoir déjà marqué au Stade de France, face à la Roumanie (2-0). Avec le maillot Bleu, le Breton retrouve toujours un peu de la magie qu'il avait distillée lors de sa première saison à Bordeaux. Intermittent du spectacle en Ligue 1, Gourcuff devrait être titulaire au coup d'envoi. Laurent Blanc, qui le connaît bien, lui tend une nouvelle fois la main. A lui de répondre avec ses pieds.

Pour applaudir Pato. A 21 ans seulement, Alexandre Pato représente la nouvelle génération brésilienne, au même titre que Neymar (19 ans, retenu pour un tournoi préolympique) et Ganso (21 ans, de retour de blessure), qui seront tous les deux absents, mercredi, au Stade de France. Elu meilleur jeune de la Serie A italienne la saison dernière, Pato compte déjà plus d'une centaine de matches sous le maillot de l'AC Milan, avec une moyenne d'un but tous les deux matches environ. Décrit par son ancien coéquipier Ronaldinho comme un mélange entre la classe de Kakà et la vitesse de Lionel Messi, Alexandre Pato a l'occasion de montrer toute l'étendue de son répertoire, mercredi soir.

Pour (re)découvrir Robinho. Les sélectionneurs passent, mais Robinho reste. Comme Dunga avant lui, "Mano" Menezes compte toujours sur l'attaquant formé au Santos FC, cet éternel jeune qui fait maintenant figure d'ancien en Seleçao. Du haut de ses 27 ans, il est même le joueur le plus âgé du onze type de Menezes avec le latéral André Santos et le gardien Julio Cesar. Après un parcours chaotique en club, il ne s'est pas imposé au Real, a dû quitter Manchester City -, il réalise plutôt une bonne saison avec l'AC Milan (7 buts en 21 apparitions en Serie A). Mais c'est sous le maillot auriverde, qu'il a déjà porté à 87 reprises, qu'il donne sa pleine mesure technique.

Parce que tout est possible dans un France-Brésil. Michel Platini qui manque un penalty, Zinédine Zidane qui inscrit deux buts de la tête sur corner, Zinédine Zidane qui fait une passe décisive à Thierry Henry, Roberto Carlos qui défie les lois de la physique, Bernard Mendy qui fait un grand pont sur ce même Roberto Carlos, tout cela est arrivé lors d'un France-Brésil. Alors, vous savez ce qu'il vous reste à faire, mercredi soir.

France - Brésil est à vivre en direct et en intégralité sur l'antenne d'Europe 1 avec Jean-Charles Banoun et Alexandre Ruiz.