Aulas met les choses au point

  • A
  • A
Aulas met les choses au point
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le président de l'OL, invité de Canal+, est revenu sur l'actu chargée de son club.

L'épisode de Geoffrey-Guichard. Le week-end dernier, à Saint-Etienne, le président de l'OL avait fait le show dans la tribune présidentielle en chambrant le public après la large victoire face aux Verts (4-1). "Je conteste le terme de chambrer. C'était l'expression d'un ras-le-bol", s'est justifié le président de l'OL dans le Canal football club. "Ça m'a fait de la peine d'être critiqué, c'est un peu la réaction de Christophe Dugarry qui va tirer la langue aux journalistes après son but contre l'Afrique du Sud en Coupe du monde. À un moment donné, il faut exprimer certaines choses et après tout ce j'ai subi - la boîte métallique, des insultes, des prises à partie physiques -, j'ai voulu dire : "arrêtez, regardez le score"." Quant à la mise à sac supposée du vestiaire visiteurs, le président lyonnais a expliqué que c'était un "coup monté".

La blessure de Lisandro. L'Argentin, auquel Claude Puel avait annoncé qu'il ne serait pas titulaire face à Nancy, s'est blessé jeudi à l'entraînement. Une rumeur a couru selon laquelle il se serait fait mal aux ischio-jambiers en frappant de dépit dans un ballon. "Ce n'est pas ce que l'on m'a dit, mais je n'étais pas présent", a expliqué "JMA". "Toutes les blessures sont bêtes, stupides par définition. (...) Nous n'avons pas plus de problèmes avec Lisandro qu'avec les autres merveilleux joueurs que nous avons." Dont acte.

Lloris sur le départ ? "C'est une bonne question", a reconnu le dirigeant rhodanien. "Vous (les médias) avez une part de responsabilité. On doit faire en sorte de promouvoir au plus haut niveau le foot français, ne pas faire en sorte qu'il soit critiqué et que les joueurs aient le sentiment de jouer dans un championnat dévalorisé", a expliqué (sans vraiment convaincre) le président lyonnais, avant de conclure : "il a aussi envie de rester." Ces derniers jours, on a évoqué un possible départ du gardien de l'équipe de France vers Manchester United.

Les critiques envers les arbitres. En ces temps de remise en cause tous azimuts de l'arbitrage (Bordeaux, Lens,...), Jean-Michel Aulas s'est défendu de s'être montré trop critique envers les "hommes en noir" lors de sa carrière de dirigeant. "Je suis aujourd'hui à 1.130 matches dont 140 de Coupe d'Europe. Je pense que statistiquement, je suis en-dessous de la moyenne. J'ai le verbe haut, mais regardez bien vos statistiques, c'est très rare." Mais existe-t-il vraiment des statistiques sur les critiques envers l'arbitrage ?

Benzema de retour à Gerland. Mardi, l'OL reçoit le Real Madrid en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. En concurrence avec Emmanuel Adebayor, Karim Benzema, formé au club, n'est pas assuré de disputer cette rencontre. "Pour lui, je souhaite qu'il joue. C'est un grand joueur qui a marqué Lyon." Et "JMA" n'oublie pas de souligner la forme retrouvée d'Adebayor. "Je l'ai vu dimanche dernier (face à l'Espanyol Barcelone, 1-0), et on se demande comment il a pu retrouver toute sa puissance parce qu'il n'avait pas beaucoup joué avec Manchester City." Une pique pour finir.