18 ans, l'attente majeure de l'OM

  • A
  • A
18 ans, l'attente majeure de l'OM
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Toute la cité phocéenne attendait un titre de champion qui fuyait l'OM depuis 1992.

LIGUE 1 - Toute la cité phocéenne attendait un titre de champion qui fuyait l'OM depuis 1992.La victoire en Coupe de la Ligue face à Bordeaux le 27 mars dernier avait mis fin à 17 ans de disette, 17 ans sans aucun titre à l'OM, si l'on excepte une modeste Coupe Intertoto à... trois vainqueurs, en 2005. Cette Coupe de la Ligue, fêtée à la folie, a également réveillé les appétits. Car, ce que toute la Canebière attendait, c'est un titre de champion de France, qui fuyait l'OM, lui, depuis 1992. Car, en 1993, même si l'OM a terminé en tête du Championnat 1992-93 devant le PSG, il s'est vu retirer son titre de champion en raison de l'affaire de corruption VA-OM, empêchant l'OM de Bernard Tapie de réussir la passe de cinq.Ce titre retiré, beaucoup de supporters de l'OM ne l'ont pas digéré. L'après VA-OM fut le début du trou noir au niveau du palmarès. En 1993-94, l'OM termine deuxième, à huit longueurs du PSG d'Arthur Jorge. Puis c'est la descente en Ligue 2, où l'OM restera deux saisons. Le titre, l'OM ne fera que l'apercevoir en fin de saison 1998-99, celle du fameux Paris-SG - Bordeaux (2-3)... À un point des Girondins avant la dernière journée, les Olympiens l'emportent à Nantes (1-0) mais dans le même temps, les Bordelais s'imposent grâce à un but de Pascal Feindouno à une minute de la fin du temps réglementaire. À Marseille, on n'a pas oublié ce titre envolé sous l'effet de la volonté bordelaise et du dilettantisme parisien...Didier Deschamps, le lien entre 1992 et 2010Deuxième à nouveau en 2006-07, Marseille avait terminé alors à... 15 points de l'Olympique lyonnais, nouveau club n°1 en France. La lutte pour le titre, l'OM n'y a regoûté que la saison dernière, terminant à nouveau derrière les Girondins de Bordeaux, après un match crève-coeur face à Lyon, lors de la 36e journée (1-3). "En début de saison, certains joueurs étaient peut-être encore marqués par l'échec de l'année dernière, a confié Didier Deschamps. D'autres sont arrivés, que j'ai choisis, et qui ont l'habitude de gagner." Ces joueurs que "DD" a choisis, ce sont Souleymane Diawara, Gabriel Heinze, Edouard Cissé ou Lucho Gonzalez, quatre joueurs déjà sacrés champions, ici (Diawara) ou ailleurs (Heinze en Espagne, Cissé en Turquie, Lucho au Portugal).Cette si longue attente et ces revers de dernière minute expliquent peut-être le discours de convenance et la retenue dans les commentaires ces derniers jours, une attitude voulue par Didier Deschamps, qui assure plus que jamais le lien entre 1992 et 2010. Buteur décisif lors du match du titre en 1991-92, face à Cannes, le capitaine des Bleus champions du monde 1998 est aussi celui qui a ramené le titre sur la Canebière. Dix-huit ans après. Dix-huit ans jour pour jour, aussi, après le drame de Furiani. Marseille est émue, Marseille est en émoi.