Arsenal-PSG : le grand soir pour Hatem Ben Arfa ?

  • A
  • A
Arsenal-PSG : le grand soir pour Hatem Ben Arfa ?
Hatem Ben Arfa pourrait fêter mercredi sa première titularisation depuis le 9 septembre.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - La recrue vedette du PSG pourrait être titulaire mercredi soir, sur le terrain d'Arsenal.

Sorti sur blessure samedi dernier contre Nantes (2-0), Angel Di Maria est du voyage à Londres pour y affronter Arsenal, mercredi, lors de la 5ème et avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Mais, mardi soir, l'ailier argentin du PSG, strappé à la cuisse droite, a dû quitter la séance d'entraînement avant la mise en place tactique et sa présence au coup d'envoi à l'Emirates Stadium est devenue très hypothétique. Le quotidien L'Équipe évoque même un "quasi forfait". Dès lors, la question de son remplacement se pose. Et le nom d'Hatem Ben Arfa revient forcément.

Dernière titularisation le 9 septembre. L'ancienne star de Nice avait suppléé l'Argentin, samedi, face à Nantes, peu après la demi-heure de jeu. Sans grand succès. Acclamé par le Parc des Princes à son entrée et toujours plein de bonne volonté, il n'a jamais réussi à mettre à défaut la défense des Canaris, pourtant pas la plus redoutable de France. "HBA" paraît légèrement emprunté quand il était si tranchant l'an dernier. Le besoin d'enchaîner les matches ? Un déficit de confiance ? Depuis le début de la saison, il n'a été titulaire qu'à trois reprises, lors du Trophée des champions le 6 août, à Bastia le 12 et contre Saint-Étienne le 9 septembre. Depuis, il n'a plus jamais été titularisé, avec une longue mise au placard au mois de septembre que l'entraîneur parisien, Unai Emery, avait justifié, pas toujours adroitement, par un manque de forme. Et, depuis son retour dans le groupe, Ben Arfa doit se contenter de quelques miettes.

Un but et une passe décisive en douze apparitions. Forcément, les statistiques du joueur souffrent de ce faible temps de jeu. Après avoir marqué 18 buts et délivré 7 passes décisives toutes compétitions confondues la saison dernière avec Nice, il n'a marqué qu'une fois avec Paris (lors du Trophée des champions, et au poste d'avant-centre) et n'a distillé qu'une seule passe décisive, certes magnifique, contre Rennes, le 6 novembre dernier. Ses partisans avancent le manque de rythme pour expliquer des apparitions souvent décevantes. D'autres soulignent qu'en dix minutes seulement, Javier Pastore a montré bien plus de choses samedi face à Nantes. Mais voilà, l'Argentin s'est de nouveau blessé et Unai Emery est un peu à court de choix pour composer son attaque. Jesé, qui pourrait être une autre solution de repli, a encore moins joué en Ligue 1 que Ben Arfa (219 minutes contre 272) et même pas un quart d'heure en Ligue des champions. Et l'Espagnol venu du Real Madrid laisse la même impression de lourdeur et d'inefficacité.

Lors du match aller face à Arsenal, Unai Emery avait d'ailleurs fait sans eux, titularisant Blaise Matuidi, milieu de terrain, sur un côté du 4-3-3, et laissant Ben Arfa, décevant quelques jours plus tôt contre Saint-Étienne, en tribunes. De fait, en quatre matches de C1, "HBA" n'a joué que dix petites minutes, lors du succès à Bâle au début du mois (2-1). Mais, alors qu'il l'a réintégré dans le groupe, le discours du technicien basque à propos de Ben Arfa est en train de changer. Lundi, dans un entretien à l'AFP, Unai Emery a ainsi confié : "Aujourd'hui, Hatem est meilleur (…) Nous avons parlé. Il a compris qu'il devait améliorer certaines choses pour jouer. Il aura l'opportunité de montrer de bonnes choses sur le terrain." Dès mercredi soir face à Arsenal ?

BONUS - Briller face à Arsenal, Hatem Ben Arfa l'a déjà fait. Le 12 mars 2012, alors qu'il portait les couleurs de Newcastle, le natif des Hauts-de-Seine, qui a passé quatre saisons et demie en Angleterre, avait ouvert le score d'un superbe enchaînement. Les Magpies s'étaient finalement inclinés 2-1, un score qui ne ferait pas le bonheur du PSG mercredi…