Adil Rami : "Là, on va devoir jouer au football"

  • A
  • A
Adil Rami : "Là, on va devoir jouer au football"
Adil Rami se lâche devant les caméras de l'Équipe de France.@ AFP
Partagez sur :

Avant le huitième de finale des Bleus face à l'Eire, dimanche à Lyon, Adil Rami s'est lâché devant les caméras de la FFF.

ON POSE ÇA LA

Avec son style caractéristique, Adil Rami s'est fait plaisir devant les caméras de la Fédération française de football. Avant de rencontrer l'Eire en huitième de finale avec les Tricolores, dimanche au Parc OL de Lyon, le défenseur central a invité son équipe à "jouer au football". Rien que ça.

"C'est plus la même". Face caméra, Adil Rami est un pragmatique. Alors qu'il affirmait "être un joueur de foot professionnel, quand même", après qu'un journaliste lui avait demandé si'l allait se faire chambrer suite à sa passe décisive contre l'Albanie (2-0), le défenseur sévillan s'est une nouvelle fois exprimé dans son style habituel, cash! Dans une interview pour le site de la FFF, Adil Rami a lancé un message clair à ses coéquipiers : "On rentre dans les huitièmes de finale, donc c'est autre chose. Maintenant, il faut que l'on monte tous d'un cran. C'est plus la même, là on va devoir jouer au football. Et si possible de gagner avant la 85e minute de jeu, parce que ça devient dur psychologiquement". Prends ça, le "Didier Deschamps Time".


Adil Rami : "Heureux et épanoui"par ffftv

"Si on est champion d'Europe, j'aurai fait la saison parfaite". Vainqueur de l'Europa League cette saison avec le FC Séville, l'homme qui a mis un cheveu sur la langue du foot français se verrait bien soulever le trophée Henri-Delaunay le 10 juillet prochain. "Si on est champion, j'aurai fait l'année et la saison parfaite, que ce soit footballistiquement parlant et dans ma vie privée également", a-t-il lâché. Il faut dire que le défenseur et sa compagne Sidonie Biémont attendent l'arrivée de leur premier enfant, prévue pour novembre 2016. Et de conclure à la manière d'un grand homme de pouvoir britannique : "mais avant tout ça, il y aura de la transpiration, des duels, du combat". Adil Rami aka Winston Churchill.