A 17 ans, Geoffrey Blancanaux impressionne déjà à Roland-Garros

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les qualifications pour le tournoi de tennis de Roland-Garros se poursuivent jeudi. Un tout jeune Français est à surveiller de près : Geoffrey Blancanaux. 

Le tournoi de Roland-Garros commence officiellement dimanche mais les qualifications ont déjà commencé. Parmi les joueurs, un jeune lycéen de 17 ans qui passe d’ailleurs le bac cette année. Il dispute le second tour des qualifications jeudi et s’appelle Geoffrey Blancanaux. 802ème mondial, il s’est déjà illustré au premier tour.

Un plan de carrière précis. Dans sa famille, on lui prédit un destin à la Roger Federer, et pour cause, il est né le même jour, le 8 août, - à quelques années de différence - que le célèbre joueur suisse. Rien n’est laissé au hasard depuis son enfance. Avec son entraîneur, sa préparation physique et mentale, l’adolescent a un plan de carrière précis : il doit rentrer dans les 100 premiers mondiaux le 8 août 2018.

Le "triple eight". Dans sa famille, le 8 est, en effet, très important car selon une croyance chinoise ce chiffre porte bonheur, notamment quand il apparaît trois fois d’affilée. Le père de Geoffrey Blancanaux y croit donc dur comme fer pour son fils, né le 8 août 1998. "Depuis qu’il a l’âge de 10 ans, j’ai découvert le principe du ‘triple eight’. Donc quand on a un huit, on est chanceux et quand on en a trois, on est le plus chanceux de la Terre. Il est dans l’ombre de Roger [Federer, ndlr]qui a mis la barre très haute avec cette date de naissance mais mon fils, lui, a le "triple eight", donc peut-être qu’un jour Federer nous dira ‘Bravo !’", a-t-il raconté au micro d'Europe 1. 

Un caractère bien trempé. Geoffrey Blancanaux présente également un mimétisme avec Roger Federer : ses colères incontrôlables au même âge. Il pleure quand le match lui échappe et même si l’adolescent au coup droit dévastateur ne brise pas encore ses raquettes, il suscite déjà la curiosité. Il était en effet 1.727ème au classement ATP il y a deux ans et, s’il franchit le deuxième tour des qualifications jeudi, il devrait rentrer dans les 700 meilleurs joueurs de tennis au monde. Mais pour cela, il faudra quand même battre le slovaque Andrej Martin, 137ème mondial.