Voyage : Cordouan, Ile Vierge, Biarritz, notre top 3 des phares à visiter

  • A
  • A
Voyage : Cordouan, Ile Vierge, Biarritz, notre top 3 des phares à visiter
Le phare de Cordouan érigé entre 1584 et 1611.@ AFP
Partagez sur :

Chaque matin, Lise Pressac, spécialiste tourisme du "Club de l'Eté", nous donne des idées de voyages. Jeudi, elle a sélectionné pour vous trois phares à découvrir.

CLUB DE L’ÉTÉ - LE TOP 3

Direction l'extrême bord de mer pour partir à la rencontre de ces tours lumineuses qui permettent aux navires de repérer les récifs et autres zones à risque. Pour le Club de l'été, Lise Pressac a sélectionné pour vous trois phares à découvrir et visiter.

Le phare de Cordouan

C'est le plus ancien phare de France, à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde. Il a été érigé entre 1584 et 1611, à sept kilomètres des terres. Le phare de Cordouan est le dernier phare en mer du monde accessible aux visiteurs.

Classé monument historique en 1862, en même temps que Notre-Dame, il est surnommé le "Versailles de la mer". Au premier étage, on trouve l’appartement du roi, même si aucun roi n’y a jamais séjourné. Au deuxième étage, la chapelle royale, dans laquelle des cultes sont encore exceptionnellement célébrés. Gravissez encore quatre étages pour arriver à la salle de veille des gardiens puis à la lanterne, au sommet.

L’entrée au phare coûte 11 euros pour les adultes, 6 euros pour les enfants. Pour vous y rendre, vous pouvez prendre votre propre bateau, si vous n’en avez pas - ce qui est le plus probable - des compagnies maritimes effectuent la liaison depuis Royan, Le Verdon-sur-Mer ou Meschers-sur-Gironde.

Le phare de l'Île Vierge

Prenons un peu de hauteur au phare de Plouguerneau dans le Finistère. Avec ses 82,5 mètres, le phare de l'Île Vierge est le plus haut d'Europe et le plus haut du monde en pierre de taille. Pour accéder à son sommet, il faut gravir 397 marches.

Mais à l’arrivée un panorama exceptionnel sur tout le Finistère-Nord vous attend. Le phare a été construit 1897 à 1902, juste à côté d’un plus petit phare de 33 mètres construit lui en 1845. L’intérieur du phare de l'Île Vierge est tapissé de 12 500 carreaux d’opaline provenant des usines Saint-Gobain.

Situé sur un îlot à environ 1,5 kilomètre de la côte, il est accessible en bateau, ou à pied uniquement les jours de grandes marées. L’entrée coûte 3,50 euros pour les plus de 12 ans, 2 euros pour les 5-12 ans, gratuit pour les plus petits. Il y a également un tarif famille : deux adultes et trois enfants à 11 euros.

Le phare de Biarritz

Si vous souhaitez un panorama sur la côte Atlantique, optez plutôt pour le phare de Biarritz, érigé en 1834. Il est haut de 73 mètres. Moins de marches à monter que du côté du Finistère : "seulement" 248 cette fois-ci.

Le phare domine le Cap Hainsart, qui marque la limite entre la côte sablonneuse des Landes et la côte rocheuse du Pays Basque. Au sommet vous verrez donc à la fois Biarritz, mais aussi les plages de sable des Landes et les montagnes pyrénéennes.

L’entrée coûte 2,50 euros pour les adultes, 2 euros pour les 4-16 ans et gratuit pour les moins de 4 ans.