Une plaque en mémoire de Mehdi Ben Barka vandalisée à Gennevilliers

  • A
  • A
Une plaque en mémoire de Mehdi Ben Barka vandalisée à Gennevilliers
Anticolonialiste, Mehdi Ben Barka, opposant au roi Hassan II, a été enlevé à Paris le 29 octobre 1965 et a disparu. @ AFP
Partagez sur :

Une plaque en l'honneur de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka, enlevé à Paris en 1965, a été vandalisée, a indiqué samedi le maire de Gennevilliers. 

Une plaque en l'honneur de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka située à Gennevilliers a été vandalisée, a indiqué samedi le maire de cette commune des Hauts-de-Seine. La stèle de pierre portant le nom de l'opposant marocain, sa date de naissance et celle de sa disparition, a été brisée en deux, a indiqué le maire de la commune Patrice Leclerc (PC-FG), qui en a publié une photo sur son compte Twitter.



"Il n'y a pas d'inscription, rien, donc tout est possible. Soit un vandalisme idiot, soit un vandalisme politique", a-t-il déclaré. "On va porter plainte, on va refaire la plaque, faire un rassemblement pour bien montrer que cet acte, qu'il soit du vandalisme gratuit ou un acte politique, on ne l'accepte pas et c'est indigne", a-t-il ajouté.

Un opposant au roi Hassan II enlevé en 1965 en plein Paris. La plaque, dont l'apposition avait été décidée par la municipalité précédente, a été inaugurée le long d'une voie végétalisée dans le sud de Gennevilliers en octobre 2014, en présence du fils de Mehdi Ben Barka, a-t-il précisé. Figure de proue du mouvement anticolonialiste, Mehdi Ben Barka, opposant au roi Hassan II, a été enlevé à Paris le 29 octobre 1965 et a disparu. L'affaire n'a jamais été totalement élucidée.